X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le mix parfait

Le mix parfait

Par Claire Byache , le 14 juin 2014

Pourquoi la collection adidas Originals Blue nous plaît. Et pourquoi, pour une fois, nous n’avons pas de raison de pinailler.

Encore une nouvelle ligne, encore du foot. On pense maillot, ballon, baskets, et on se dit que non, plus envie. Et puis sous les yeux, soudain, les très belles pièces de Blue d’adidas Originals. Jolie surprise : l’impression d’une histoire noble, de l’essence d’un sport, d’un art enfin trouvé. adidas réussit ici un véritable tour de passe-passe, celui de nous montrer que le foot sait être intrinsèquement élégant. Terriblement même. Et que la mode qui en découle peut mieux que toute autre réconcilier l’esthétisme et le confort, l’allure et la technique. Le drôle. Le classique. Dès lors, il semble logique qu’un pantalon de survêtement ait l’air si rock, qu’un blazer cintré exhibe quatre poches (trois boutons sur le devant et une très chic fente dans le dos) ou qu’un sweat imprimé de gros ballons dédramatise d’un coup de baguette tout l’enjeu de la compète. Il y a du bleu dans cette collection. Beaucoup. Ni trop Klein, ni franchement indigo. Ni néon. Non. Plutôt Atlantique, ou Indien, tiens. Quoi qu’il en soit, disons que ce bleu nous émeut. Il y a du jaune, aussi. Joyeux. Et du vert, avec un peu de jungle dessus : un imprimé fait de grandes palmes dessinées selon les codes graphiques d’il y a longtemps. Le défi est relevé, la sauce prend. Et l’on se retrouve, penaud, à tout convoiter de cet impeccable vestiaire mi-héritage, mi-hommage, pile dans l’air du temps.

 

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.