X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Richard Mille, un homme à la mer

Richard Mille, un homme à la mer

Par Hervé Borne , le 19 juin 2014

L’histoire entre Richard Mille et la voile n’est pas récente. Elle remonte à sa participation à la Perini Navi Cup en 2006. Aujourd’hui, elle se confirme à travers l’édition 2014 de la J.P. Morgan Asset Management Round The Island Race.

Après la Perini Navi Cup et les Voiles de Saint-Barth, Richard Mille confirme son engagement dans le monde de la voile à l’occasion de la J.P. Morgan Asset Management Round The Island Race 2014. En effet, même si Richard Mille avoue volontiers ne pas avoir le pied marin, il aime la voile. « La mer m’a toujours fasciné. Les voiliers sont des engins splendides. Leur technicité n’est pas si éloignée de celle de l’horlogerie moderne, en particulier de celle de mes montres alliant design, matériaux innovants et robustesse », explique-t-il.

Richard Mille s’est embarqué en mer pour la première fois en 2006, comme chronométreur officiel de la Perini Navi Cup. Une régate d’exception réservée aux super-yachts signés Perini Navi. Il présente à cette occasion ses deux premières montres marines, les RM O14 et RM 015, deux tourbillons sans fonctions dédiées, mais avec une lunette guillochée rappelant le pont en teck d’un beau voilier.

Les choses se précisent en 2010, avec la création des Voiles de Saint-Barth dont il devient partenaire. « Un événement très sympa. Les participants sont passionnés, le cadre est dingue » souligne Richard Mille. Une opération reconduite depuis chaque année. L’occasion pour l’horloger de présenter une RM Voiles de Saint-Barth, la RM 028. Une montre simple pour la maison, automatique, en titane, indiquant les heures, minutes et secondes au centre et la date par guichet. Son côté mer ? Un bracelet jaune en caoutchouc !

Samedi prochain, le 21 juin, Richard Mille démontrera qu’il est définitivement un « homme à la mer » en soutenant l’équipage britannique du catamaran Foiling GC32 dirigé par Pete Cumming, à l’assaut de la 83e édition de la J.P. Morgan Asset Management Round The Island Race. Un parcours de 50 milles nautiques autour de l’île de Wight qui verra Cumming et se coéquipiers tenter de battre le record établi en 2013 de 02:52:15. Un challenge de taille qui sera (ou pas) relevé ce samedi montres aux poignets. En effet, les quatre membres de l’équipage de GC32 porteront des RM dont bien entendu la RM 60-01, la première montre Richard Mille aux fonctions adaptées à la navigation. Un chronographe Flyback avec calendrier annuel, grande date, UTC et lunette tournante à quatre points cardinaux, disque 360 ° et échelle 24 heures. Une pièce exceptionnelle présentée cette année au SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) à Genève.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.