X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Patek Philippe fête ses 175 ans

Patek Philippe fête ses 175 ans

Par Hervé Borne , le 17 octobre 2014

La reine des manufactures, Patek Philippe, vient de célébrer à Genève son 175ème anniversaire. L’occasion rêvée de présenter de nouveaux joyaux de haute horlogerie.

C’est dans l’enceinte même de sa manufacture de Plan-les-Ouates à Genève que Patek Philippe a célébré son 175ème anniversaire le 13 octobre dernier. Une fête, certes, mais surtout l’occasion rêvée pour présenter une collection commémorative. Des modèles inédits dont une masterpiece, tous édités en séries limitées, pour la plus grande joie des collectionneurs :

Un chronographe, décliné au masculin et au féminin, riche d’un cadran vintage avec échelles télémétrique, tachymètrique et pulsomètre. Baptisé Multi-Scale Chronograph, sous la référence 5975 pour l’homme et 4675 pour la femme, il est animé du calibre CH 28-520 à remontage automatique. Une montre à heures sautantes de forme tonneau au boîtier savamment décoré sur la tranche. Baptisée Chiming Jump Hour, sous la référence 5275, elle est animée du calibre 32-650 HGS PS à remontage manuel. Si son design reste également assez vintage, elle crée la surprise au travers d’une fonction additionnelle, un mécanisme de sonnerie des heures pleines. Une merveille de technologie qui aura demandé pas moins de quatre dépôts de brevets d’inventions.
Une montre à heures universelles, déclinée au masculin et au féminin, capable d’afficher simultanément l’heure dans les 24 fuseaux horaires tout en mettant en scène les phases de la lune au centre du cadran. Baptisé World Time Moon, sous la référence 5575 pour l’homme et 7175 pour la femme, elle est animée du calibre 240 HU LU à remontage automatique.

Trois complications chères à la manufacture depuis près de deux siècles qui s’ajoute à la présentation d’une masterpiece. Baptisée Grandmaster, elle n’est autre que la montre-bracelet la plus compliquée du monde avec au total vingt complications qui auront demandé le dépôt de six brevets d’inventions et sept ans de développement. Le bébé est maintenant fin prêt, impressionnant, dont le boîtier pivote afin de disperser sur deux cadrans l’ensemble des informations fournies dont la plus exceptionnelle, un mécanisme de sonnerie. Une merveille de technicité capable de traduire en musique l’heure qu’il est à la minute près, mais également la date, sans oublier une fonction réveil grâce à un calibre inédit, le GS AL 36-750 QIS FUS IRM. Un nom savant pour un trésor de haute horlogerie, à remontage manuel, fruit de l’assemblage de 1 366 composants. Une pièce exceptionnelle, ambassadrice du talent de Patek Philippe en terme de grand art horloger, éditée en série très limitée de six exemplaires pour la modique somme de 2,5 millions de francs suisses.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.