X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le mythe Top Gun
Montres aviateur

Le mythe Top Gun

Par Hervé Borne , le 01 novembre 2014

Les montres d’aviateur fascinent les hommes. Ça ne date pas d’hier et ce n’est pas près de s’arrêter. On vous explique pourquoi.

Dès les prémices de l’aviation, les pionniers ont eu besoin de montres afin de mesurer leurs temps de vol. Dès lors, ces montres dites de pilotes n’ont cessé de fasciner. D’ailleurs, la première montre-bracelet de l’histoire n’est autre qu’un modèle de pilote, la Santos de Cartier créée par Louis Cartier en 1904 pour son ami Alberto Santos-Dumont. Depuis, ces instruments chargés d’adrénaline n’ont plus quitté le paysage horloger.
 

Montres de haut vol
Le phénomène a pris de l’ampleur à partir des années 30, lorsque l’aviation connaît ses premières grandes avancées technologiques. On vole plus longtemps, plus haut et plus vite. Les pilotes demandent des montres fiables, maniables et lisibles. C’est de cette manière que l’étalon en la matière prend forme. Les poussoirs et remontoirs sont surdimensionnés pour être maniables avec des gants. Les cadrans sont noirs et les indications blanches et luminescentes. Les calibres sont logés dans des boîtiers robustes. Aujourd’hui, le monde de l’aviation reste connecté à l’horlogerie qui travaille sur des modèles de plus en plus précis et fonctionnels. Une telle qualité d’exécution associée au mythe du pilote, quoi de mieux pour séduire les amateurs ? « Les pilotes militaires font rêver les hommes qui aiment s’associer à cette image positive. », nous explique Xavier de La Croix, directeur France de la division horlogère de Casio, qui vient de présenter une montre en collaboration avec la Royal Air Force.
 

« Nous sommes dans le prestige » poursuit Michel Legendre, directeur France de Oris, la nouvelle Big Crown ProPilot avec altimètre barométrique mécanique au poignet. Sans oublier la dimension sécuritaire de ces objets de convoitise masculine. Ce que Breitling utilise à bon escient avec sa montre Emergency, la première équipée d’une balise de détresse. Pas besoin de savoir taquiner le manche à balai d’un zinc pour enfiler la combinaison de Tom Cruise ! C’est ça l’effet Top Gun. En particulier lorsque les manufactures les plus prestigieuses comme IWC se lancent dans l’aventure. Breguet vole toujours sur la tendance avec son mythique chronographe Type XX, montre de pilote créée en 1960 pour l’Aéronavale française, qui reste aujourd’hui encore l’une des pièces maîtresses de cette belle maison.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.