X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
L’esprit urbain selon Montblanc

L’esprit urbain selon Montblanc

Par Paul Miquel , le 30 juin 2016

À l’occasion du lancement de sa nouvelle collection Urban Spirit, Montblanc a dévoilé une partie de sa philosophie contemporaine qui allie sportivité et fonctionnalité. Interview sans tabou avec le Français Jérôme Lambert qui dirige l’une des marques les plus dynamiques du groupe Richemont.

Comment la maison Montblanc traverse-t-elle la crise qui secoue actuellement le secteur du luxe ?
Cela ne va pas si mal. Chez Montblanc, la dynamique est forte depuis 2103, date à laquelle nous avons donné un coup de fouet à la marque notamment sur le plan de la créativité. Le monde du luxe traverse actuellement une période un peu compliquée mais, comme nous sommes partis tôt sur de nouvelles bases, nous sommes plutôt en avance par rapport aux autres. Toutes les questions que nos concurrents se posent aujourd’hui, nous nous les sommes posé en 2013 et nous avons trouvé les réponses. Nous avons boosté notre créativité et accru nos ambitions. Nous sortons par exemple deux à trois collections de cuir par an, c’est beaucoup mais nécessaire.

Comme la nouvelle ligne Urban Spirit ?
Exactement. Avec cette nouvelle collection, nous voulons nous adresser aux jeunes urbains actifs à la recherche de pièces belles et fonctionnelles. Nous avons conçu des sacs à dos avec des bandes réfléchissantes aux multiples fonctionnalités comme une house de protection contre la pluie est ainsi cachée dans une petite poche. Nous avons des porte-documents à poignets rétractables, des portefeuilles à gros zips pour être manipulés avec des gants et dotés de film de protection high-tech pour éviter les vols de données par scanner. C’est un « bouclier Montblanc », une doublure spéciale ajoutée aux poches intérieures des articles de petite maroquinerie et à la poche intérieure zippée des grandes pièces qui protège contre la lecture, la copie et le piratage des données personnelles contenues sur les puces des cartes de crédit ou des passeports. Nous sommes là au cœur de l’ADN de notre marque : depuis sa création, Montblanc a tout le temps voué un vrai culte à la fonctionnalité de ses produits.  Nous tenons ça de la culture de l’écriture : un stylo, avant d’être beau, doit être fonctionnel. La collection Urban Spirit raconte la même chose, elle est contemporaine dans son expression et patrimoniale dans sa façon d’écrire la fonctionnalité.

Vous présentez également deux casques moto d’une rare beauté…
Oui, nous voulions aller vers des environnements nouveaux comme la moto dans lesquels nos produits peuvent évoluer. Ces deux casques sont des exercices de style, plutôt réussis d’ailleurs si j’en  crois les commentaires que j’ai entendu ici et là après les avoir présentés. Ils sont gainés d’un cuir noir perforé qui laisse apparaître, à la nuit, une matière réfléchissante. Ces modèles ne seront disponibles qu’en commandes spéciales.

Est-ce une façon pour Montblanc de s’aventurer dans le monde du sport ?
Ce n’est pas faux. Le champ de l’urbain ouvre des perspectives intéressantes pour notre direction artistique. Le travail du cuir a toujours été lié à des fonctions liées aux mode de locomotions : les premiers sacs en cuir pour les diligences il y a 200 ans ou les sacoches de premières autos  au début du siècle dernier. Pour moi, le sport selon Montblanc se comprend de deux façons. D’abord, le dynamisme. Montblanc est une marque qui s’inscrit dans le mouvement ; ce n’est pas une maison de contemplation mais une d’action. Ensuite, Montblanc est une marque de réalisation dans le sens du mot anglais « achievement ».  Comme dans le sport, nous créons  des produits en ayant des objectifs forts à atteindre. Derrière chaque fonctionnalité se cache un but précis.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.