X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Michael Schumacher ambassadeur

Michael Schumacher ambassadeur

Par Katia Kulawick-Assante , le 30 juin 2011

Fana de précision, Michael Schumacher revient sur sa deuxième saison au volant de McLaren et ses débuts d'ambassadeur pour Audemars Piguet.

Qui vous a initié à l’horlogerie ?
Jean Todt a été l’initiateur de cette passion. Mon ancien manager, Willi Weber, m’a également entraîné dans cet univers, mais Jean est celui qui m’a ouvert les yeux sur le plan technique.

 

Dites-nous-en plus sur la montre que vous designez avec Audemars Piguet...
On a des projets avec de nouveaux matériaux, pas tout à fait innovants pour le monde de l’horlogerie, mon objectif avec l’équipe technique d’Audemars Piguet est de se concentrer sur un mouvement complètement novateur. J’ai fait un break après la fin de mon contrat avec Omega pour trouver le bon partenaire. Il m’a fallu le temps de rencontrer les personnes ouvertes à de nouveaux challenges.

 

Quel est votre matériau préféré ?
J’aime beaucoup travailler le carbone et la céramique. Les matériaux traditionnels c’est bien, mais je préfère ceux qui sont plus exotiques.

 

Qu’allez-vous apporter du monde de la F1 à cette nouvelle montre ?
Quand vous verrez le produit, vous comprendrez la connexion. Nous développons un mouvement vraiment très particulier.

 

C’est le manque d’adrénaline qui vous a fait revenir en F1 ?
Non, en F1, on est dans un univers précis, millimétré, dans un environnement où tout est parfaitement équilibré. Il n’y a pas de place pour l’adrénaline.

 

Alors c’est l’imprévu qui vous excite encore ?
On ne peut pas prévoir ce genre de choses (l’échec), et certainement pas moi. Tout ce que je veux, c’est du fun et en profiter. Et réaliser les projets que j’ai envie de faire après la F1 sans pression...

 

(L’attachée de presse) Il est temps d’y aller Michael...
Quoi ? Non, je reste une minute de plus.

 

(Une journaliste à la traîne) Et sinon, quelle est votre motivation pour revenir en F1 ?
Ben, euh... je viens juste d’en parler...

 

Comment choisissez-vous votre montre le matin ?
Tout dépend de mon humeur, de mon emploi du temps, de ce que je porte...

 

De quelle taille est votre collection ?
(Il soulève un sourcil d’un air coquin) Très grande... Plus grande que toutes mes victoires réunies, c’est dire. Ah, désolé, mon boss me demande de partir...

 

Ok. Danke schön, Michael (en choeur).

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.