Moteurs La Porsche 911 Carrera S
Par Thibaud Assante Le 09 janvier 2013

La Porsche 911 Carrera S au scanner

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s'engage à suivre le code de la route, à ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l'état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Porsche.

Prénom : 911 Carrera S

Boîte de vitesse : automatique, PDK (double embrayage à sept rapports)

Vitesse maxi : 302 km/h

Speed : 4,1 secondes pour passer de 0 à 100 km/h

Sous le capot : 400 CV

Couleur : rouge indien

Émission CO2 : 205 g/km

À quoi ça ressemble ? À un coupé de légende, la septième génération depuis 1963. Et toujours à une 911 !

Qui la regarde ? Les gendarmes, les enfants, les cyclistes… Bref, tout le monde, surtout en version rouge. Dur, dur de passer inaperçu…

De quoi j’ai l’air dedans ? D’un chasseur de route sinueuse.

Trajet : Paris-Château de Dampierre.

Météo : humide, légère pluie, route grasse.

Sensations au volant : puissance, vivacité, sportivité. Un vrai régal.

After taste : une boisson fraîche, vitaminée, arôme fruits des bois, à boire sans limite.

À l’extérieur : des courbes magiques qui caractérisent cette 911 avec des feux et phares inimitables. Elle a encore gagné en longueur (empâtement 10 cm) et en largeur. Résultat : elle en impose en douceur avec des rétros déportés sur les portières qui favorisent l’aérodynamisme et la portance… Et ça, c’est assez irrésistible.

À l’intérieur : un nouveau tableau de bord avec levier de vitesse Carrera GT, un écran tactile ultra perfectionné, une console d’options qui permet d’utiliser les différents modes de conduite et d’amortissement. Il y a aussi les typiques baquets de la 911 qui vous enveloppent et qu’on peut régler à la perfection. Un habitacle sport et raffiné aux finitions impec.

Le plus : la tenue de route. Une voiture de sport pour les circuits le week-end et la ville la semaine.

Le moins : seuls les enfants peuvent envisager d’être passagers arrière.

Détail qui a son importance : c’est la voiture de sport qui a le plus petit taux d’émission de CO2.

Effet public : le problème, c’est que tout le monde veut l’essayer. Impossible de s’arrêter sans qu’on vous sollicite : gardien, voisins, amis, inconnus…

Prix (sans les options) : 103 970 €

Lire le magazine en ligne
Suivez Sport&Style