X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
au scanner
La Rolls-Royce Ghost

au scanner

Par Julie-Anne Amiard , le 18 juin 2014

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Rolls-Royce

Prénom : Ghost

Options : toutes

Boîte : automatique, 8 vitesses

Vitesse maxi : 250 km/h

Speed : 4,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h

Sous le capot : moteur 563 ch V12

Couleur : « obsidian », comprenez marron avec un jeu de brillance or.

Consommation : 14 l/100 (mixte sur papier, 18 l/100 en essai)

Émission de CO2 : 327 g/km

À quoi ça ressemble ? 5,4 m de long, 2 m de large environ. Longiligne, angles quasi droits, une calandre imposante à couper le souffle. Élégante, sobre, majestueuse... les superlatifs ne suffisent pas.

Qui la regarde ? Absolument tout le monde.

De quoi j’ai l’air dedans ? Paris Hilton ou la reine d’Angleterre. Je signe même quelques autographes au feu rouge.

Trajet : Paris. En long, en large et en travers. Plusieurs fois, puis direction l’aérodrome de Lognes.

Météo : grand soleil.

Sensations au volant : incroyablement douce, étonnamment silencieuse, elle balade ses 2,4 tonnes sans effort. Le moteur V12 à double niveau d’accélération permet de gérer ses démarrages. Soft ou punchy. Avec ses 4 secondes pour atteindre les 100 km/h, mieux vaut rester soft, en ville en tout cas.

After taste : après s’être approprié les dimensions XXL de la Ghost, la conduite est simple, fluide, douce. Les rues de Paris ne sont pas le terrain de jeu idéal. On cherche les lignes droites et désertes pour libérer les quelques 560 chevaux ! Les fortes accélérations sur les voies d’insertion vous collent à votre siège.

À l’extérieur : la classe. L’élégance anglaise dans toute sa splendeur. Elle laisse bouche bée. On aime les portes qui s’ouvrent par le centre, la statuette « Spirit of Ecstasy » qu’on ne peut s’empêcher de faire briller.

À l’intérieur : cuir dans un jeu de camaïeu extraordinaire, surpiqûres, tapis de sol en laine. Clin d’œil à l’univers aéronautique avec des sièges ambiance première classe (télévision individuelle, tablette, soufflet pour les magazines, aérations inspirées de celles des avions, lumières d’ambiance). À l’arrière, l’accoudoir central peut accueillir deux coupes à champagne.

Le plus : la liste est interminable. Chaque détail est un plus dans la Ghost. Les parapluies intégrés dans les portes avant prouvent que chaque centimètre de la voiture est d’abord pensé pour le bien-être des passagers.

Le moins : impossible de passer au McDrive. Fauchon ne propose pas de bornes livraisons. Je ne veux plus descendre de ma voiture. Je décide de ne plus manger.

Le détail qui a son importance : la statuette, à l’arrêt, rentre dans sa cachette.

Effet public : laissez-moi tranquille, je travaille... Les hommes, devant moi, sont bouche bée. À moins que ce ne soit pour la voiture...

Prix (sans les options) : 322 953 €... et 60 cents

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.