X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
L’Audi S1 au scanner

L’Audi S1 au scanner

Par Guillaume Coche , le 06 août 2014

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Audi

Prénom : S1

Options : Sportback (5 portes), système quattro (transmission intégrale)

Boîte : manuelle 6 rapports

Vitesse maximum : 250 km/h

Speed : 0 à 100 km/h en 5,8 secondes

Sous le capot : moteur 2.0 TFSI bi-injection (231 ch), le plus performant de la catégorie.

Couleur : gris Daytona nacré avec arches de toit noires brillantes.

Conso : 7,1 l/100 (annoncés en cycle mixte), 9,5 l/100 constatés durant l’essai.

CO2 : 166 g/km

À quoi ça ressemble ? À une A1 ornée de petits logos S1 (S, le label sportif de la marque), une calandre légèrement plus agressive, des feux de jour en accent circonflexe (nouvelle signature Audi issue des protos Le Mans), un becquet arrière plus large et quatre sorties d’échappement chromées.

De quoi j’ai l’air dedans ? D’un homme toujours très souriant, surtout lorsque la route devient sinueuse.

Qui la regarde ? Les citadins sportifs.

Trajet : Paris–Boulogne-sur-Mer

Météo : clair et sec

Sensations au volant : l’expression « un vrai petit karting » lui va à merveille. Nerveuse et agile, la S1 offre toutes les sensations d’une auto sportive de la catégorie supérieure. Elle détrône facilement ses rivales Mini John Cooper Works ou DS3 Racing. Joueuse en courbe rapide, le petit gabarit de la voiture devient son atout maître. Le système quattro (4 roues motrices) et la suspension pilotée rattrapent à merveille les petites erreurs du conducteur trop pressé. La sonorité rauque du moteur amplifie le plaisir de la conduite.

After taste : sortez rapidement de l’autoroute et finissez votre trajet par les petites routes départementales : c’est le meilleur moyen d’arriver à destination avec la banane. La souplesse du moteur et l’équilibre du châssis sont de véritables satisfactions pour un usage quotidien. Manque un peu plus de mordant au système de freinage. On aurait voulu l’essayer en version boîte auto S-Tronic, hélas indisponible à ce jour.

À l’extérieur : un vrai look de bombinette : boucliers avant et arrière, jantes de 18 pouces, les étriers de freins laqués rouges affirment le tempérament bien trempé du modèle. Optiques à LED. Pare-chocs avec lèvres en aluminium.

À l’intérieur : la planche de bord ne diffère pas de l’A1, excepté quelques sigles S1 sur le volant sport à méplat, les cadrans et le levier de vitesse. Les sièges ont été remplacés par deux baquets en cuir nappa fin, avec d’élégantes surpiqûres rouges. Un discret éclairage à LED vient tamiser l’ambiance intérieure.

Le + : la polyvalence de cette citadine la plus puissante du marché. Docile en ville et hargneuse sur route. En option, l’Audi Tracking System, un dispositif de protection et géolocalisation en cas de vol.

Le - : faute de place suffisante dans le compartiment moteur, la batterie a été positionnée sous la planche du coffre. Non seulement elle remplace la roue de secours mais en plus, cela entame le volume disponible qui n'était déjà pas grand (seulement 210 litres contre 272 pour le modèle A1).

Le détail qui a son importance : configurez la voiture en mode sport (Audi Drive Select) : la direction va se rigidifier, l’accélérateur se montrer plus réactif et un petit haut-parleur viendra amplifier le son du moteur dans l’habitacle. Délicieux.

Effet public : à défaut de pouvoir vous l’offrir, si vous donniez votre nom à une S1 ? Pour célébrer ses 650 000 fans Facebook, Audi France permet aux internautes de dédicacer une voiture via l’application web. En retour, la marque vous envoie une série de photos de la S1 de votre choix estampillée de votre nom.

Prix (sans les options) : 34 600 €

 

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.