X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Alfa Romeo 4C au scanner

La Alfa Romeo 4C au scanner

Par Julie-Anne Amiard , le 08 septembre 2014

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Alfa Romeo
Prénom : 4C
Options : toutes les options qui n’en sont plus et une sellerie sport en cuir noir avec surpiqûres rouges.
Boîte : auto à double embrayage Alfa TCT et sélecteur Alfa DNA évolué avec mode Race.
Vitesse maxi : 258 km/h
Speed : 4,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h
Sous le capot : moteur 240 ch – Propulsion
Couleur : rouge Alfa, le célèbre « rouge competizione », triple couche. Profondeur, éclat, irisation.
Consommation : 6,8 l/100 (mixte sur papier), 10,7 l/100 en essai sur autoroute.
Émission de CO2 : 157 g/km
À quoi ça ressemble ? Une sportive compacte, strictement deux places. Ses lignes et volumes, mis en valeur par ce rouge flamboyant, ne laissent personne indifférent. Un modèle aux proportions d’une supercar. Une silhouette parfaite, dynamique, musclée, puissante.
Qui la regarde ? Tout le monde. Et à défaut de la voir, on l’entend !
De quoi j’ai l’air dedans ? D’une minette à talons confortablement assise dans son siège baquet en cuir, bercée par le son du moteur aux notes racing.
Trajet : sur circuit à La Ferté-Gaucher.
Météo : grand soleil.
Sensations au volant : génial ! Un petit kart, un jouet puissant et sportif. La tenue de route est parfaite, le freinage irréprochable, la maîtrise totale. Elle accroche l’asphalte dans les virages, vole en lignes droites. Punchy (240 ch pour 895 kg, châssis carbone), les rapports montent autant que l’adrénaline, boostée par la sonorité caverneuse de la double sortie d’échappement.
After taste : on en redemande. On veut dépasser nos limites. Accélérer à fond, écraser la pédale de frein, enchaîner les tours de circuit (2 km) et foncer sans risquer de se faire flasher. Profiter des chevaux, du son, des vibrations, des sensations...
À l’extérieur : jolie, compacte, harmonieuse. Les lignes sont féminines, séduisantes. Les optiques originales.
À l’intérieur : plutôt soft, le design est réduit à son minimum. Le noir domine, le volant et les sièges sont en cuir. Un peu rudimentaire dans les finitions. Pas très Style mais très Sport. Mais où est le miroir de courtoisie ?
Le plus : la 4C Spider débarque en 2015.
Le moins : la 4C présentée est produite à 3 500 exemplaires. Le carnet de commandes est blindé jusqu’en 2016.
Le détail qui a son importance : son châssis en carbone révolutionnaire (65 kg), sa structure en aluminium et ses matériaux composites rendent ce modèle d’une légèreté incroyable. On pilote la 4C, on ne la conduit pas !
Effet public : laissez-moi tranquille, je travaille... À 147 km/h en courbes, je ne vois plus personne en 4C Alfa.
Prix (sans les options) : 51 900 €

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.