X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Clio chic et cuir
Initiale Paris

La Clio chic et cuir

Par Guillaume Coche , le 12 novembre 2014

La griffe « Paris » ne fascine plus seulement la mode ou la gastronomie. L’automobile s’y met. Dans le sillage de la marque DS, Renault se lance à son tour et transforme une simple Clio d’entreprise en belle de soirée. Petite virée dans la capitale pour mieux apprécier cette transformation.

La journée débute autour d’un café dans la suite présidentielle du Mandarin Oriental, à deux pas des belles boutiques de La Madeleine. On nous présente Initiale Paris. Par Laurens Van den Acker. Non, il ne s’agit pas du dernier parfum d’un créateur surdoué, mais de la nouvelle signature exclusive de Renault, repensée par son responsable du design. À cette occasion, Initiale Paris devient le nom officiel de la Clio dans sa version la plus haut de gamme. Car la marque « Paris », synonyme de luxe, de chic et d’élégance, attire les convoitises dans le monde bien au-delà de la mode et de la gastronomie. Et l’automobile s’y met avec une certaine conception du bien-être à bord. Ici, c’est réussi, bien que le relooking extérieur de la citadine reste très discret. En fait, c’est surtout dans l’habitacle que ça se passe.

Stéphanie Petit, en charge des couleurs et matières, ne s’en cache pas : « Je me suis beaucoup inspirée des défilés de haute couture pour habiller l’intérieur de la Clio. Et plus particulièrement des créations Christian Dior pour le choix des tons. Cela donne le sentiment feutré d’être dans un cocon. Le ciel de toit est composé d’une douce suédine et du cuir Nappa (pleine fleur, non traité – ndlr) de qualité vient gainer les éléments traditionnellement en plastique ».

En route pour une promenade parisienne. Place Vendôme, Concorde, Bastille... Même dans les embouteillages, on respire le bien-être. Sans doute grâce au traitement réservé au cuir. La qualité saute aux yeux. C’est agréable. Le travail des peaux est toujours une gageure dans le monde automobile. Et pour une citadine de grande diffusion comme la Clio, on pouvait craindre le travail bâclé. Direction l’atelier du maroquinier Serge Amoruso, ex-Hermès, véritable artiste du cuir sous toutes ses formes (sacs, valises, étuis à cigares, portefeuilles, coffrets, malles...). Son avis est important. « D’emblée, on sent la qualité et la chaleur du cuir. C’est important d’avoir ce premier contact. Le volant, les surpiqûres, les assemblages des différentes pièces sont bien réalisés. C’est assez bluffant pour ce type de voiture. On ne s’y attend pas forcément. »

Pari tenu ? Les sièges chauffants et enveloppants finissent de nous convaincre. Cette Clio haut de gamme est si plaisante à conduire qu’il nous est difficile d’en rendre les clés à l’Opéra Garnier, terme de la visite. Full options (caméra de recul, alerte radar, internet, services dédiés de conciergerie et d’assistance...) et 3 500 euros plus chère que la Clio Intens (plus haute finition jusqu’alors), l’Initiale Paris vous accroche ce petit sourire de satisfaction au volant que les propriétaires de DS3, Mini et Audi A1 étaient les seuls à partager jusqu’à présent. Ils ne frimeront plus très longtemps au feu rouge...

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.