X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Ferrari California Au scanner

La Ferrari California Au scanner

Le 14 novembre 2012

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s'engage à suivre le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l'état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Ferrari

Prénom : California

Boîte : double embrayage 7 rapports.

Vitesse maxi : 312 km/h.

Speed : 3,8 secondes pour passer de 0 à 100.

Sous le capot : 490 CV.

Couleur : rosso fuoco et toit noir.

Émission CO2 : 270 g/km.

Consommation : 11,5 l au 100.

À quoi ça ressemble ? À un cabriolet sport de chez Ferrari.

Qui la regarde ? Tout le monde, et on vous prend en photo à chaque coin de rue. Et oui, une Ferrari ça reste un mythe, quel que soit le modèle.

De quoi j’ai l’air dedans ? D’un mec super bankable.

Trajet : Paris intramuros.

Météo : Pluvieuse.

Sensations au volant : une voiture de sport avec un S majuscule.

After taste : intense comme un ristretto… Il n’en faut pas beaucoup pour prendre son pied.

À l’extérieur : courbes et design réussis. Et la vérité sort de la bouche des enfants : « Elle est belle ! », tout simplement.

À l’intérieur : raffiné avec son cuir piqué et ses détails ultra-chic issus du service sur mesure de la maison, le tailor made Ferrari, qui permet de customiser à gogo son modèle.

Le plus : le châssis carbone.

Le moins : quand on dépasse le 1,90 m, le siège baissé au maximum ne suffit pas pour être parfaitement à son aise, mais bon…

Détail qui a son importance : facile à piloter, mais attention à ne pas se laisser emporter par les (nombreux) chevaux…

Effet public : Waouh effect !

Prix (sans les options) : 183 611 €

Retrouvez la vidéo de l’essai de la Ferrari California par le comédien Olivier Sitruk ici

 

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.