X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
au scanner
Le NX 300h F Sport Lexus

au scanner

Par Julie-Anne Amiard , le 05 décembre 2014

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Lexus

Prénom : NXh 300h 4WD F Sport

Options : suspension variable adaptative avec mode de conduite Sport+, toit panoramique, affichage tête haute, aide au maintien dans la file de circulation, allumage automatique des feux de route.

Boîte : automatique, modes de conduite Normal, Éco, Sport S et Sport+. Fonctionnement 100 % électrique avec le mode EV.

Vitesse maxi : 180 km/h.

Speed : 9,2 secondes pour passer de 0 à 100 km/h.

Sous le capot : motorisation Full Hybrid, puissance combinée de 197 ch.

Couleur : rouge métallisé, intérieur en cuir noir et surpiqûres grenat.

Consommation : en ville 7 l, en mixte 6,3 l.

Émission de CO2 : 123 g/km.

À quoi ça ressemble ? Un gros chat sauvage. Le SUV premium affiche un design extérieur séduisant, puissant, audacieux, un brin agressif, anguleux et ultra moderne. Il traduit le nouveau langage stylistique de Lexus : le luxe urbain sport pour une clientèle citadine et active.

Qui le regarde ? Le SUV accroche le regard, c’est indéniable, surtout celui des hommes. Sa large calandre accentue sa forte personnalité. Son design atypique, sportif et dynamique retient l’attention.

De quoi j’ai l’air dedans ? D’une journaliste under control aux commandes de 197 chevaux dressés, domptés... Qui c’est le chef ?

Road book : Paris-Deauville, voie rapide et routes de campagne pour tester les quatre roues motrices.

Météo : soleil.

Sensations au volant : sa puissance lorsque le moteur prend le dessus sur l’électrique est jubilatoire. La conduite est exceptionnelle, séduisante et le confort de roulage rarissime. Confortablement installé, on chérit les longs trajets.

After taste : le NX se positionne comme un SUV premium de taille moyenne. En d’autres termes, on pourrait dire que c’est un petit lounge sur roues. Le confort intérieur est remarquable : assise, pavé tactile, intuitivité des commandes, espace, son... On adore. En ville au quotidien comme pour les week-ends actifs, le NX est vraiment facile à vivre. De plus, le moteur hybride permet une consommation raisonnée (29-30 km d’autonomie en électrique).

À l’extérieur : son look athlétique revendique une forte personnalité. Sa silhouette est parfaitement fluide, lisse, aérodynamique. L’arrière est sympa avec des feux en forme de L. Élégant, on note que le profil est accentué par la ligne plongeante du toit.

À l’intérieur : comme dans son salon, à portée de main un chargeur sans-fil pour son smartphone, un pavé tactile associé à un écran central (11 cm), un moniteur de vision panoramique à 360 ° pour voir entre autres les voisins. Chrome satiné, cuir et bois au niveau des matériaux. Spacieux dans sa globalité, la batterie hybride n’empiète en rien sur le coffre (volume 555 litres).

Le plus : tous les équipements de sécurité les plus sophistiqués sont présents : système de sécurité pré-collision évolué (en cas de risque imminent, il actionne le freinage pour prévenir ou atténuer l’impact grâce à une forte décélération), contrôle de stabilité du véhicule, régulateur de vitesse adaptatif, maintien dans la file de circulation, moniteur d’angle mort, feux de route automatiques et avertisseur de circulation arrière. Sièges avant et arrière électriques.

Last but not least : la fonction de rétrogradage forcé « kick-down » pour accentuer l’accélération. Un peu de punch que diable !

Le moins : on aimerait la même chose avec une motorisation de 250 ch, c’est possible ?

Effet public : sportive, puissante, bien carrossée, confortable, accueillante, hybride et non fumeuse : que des atouts !

Prix public : 55 890 €.

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.