X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Jeep Renegade au scanner

La Jeep Renegade au scanner

Par Julie-Anne Amiard , le 10 décembre 2014

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Jeep

Prénom : Renegade (ou Baby Jeep)

Options : version 4x4 Limited Advanced Technology, pas mal d’éléments indispensables proposés en série comme les packs sécurité, fonctionnalité, aide au parking ou de visibilité. En option mais particulièrement appréciés à Tignes, les sièges et le volant chauffants sur le modèle testé.

Boîte : manuelle à 6 rapports + le Jeep Active Drive, quatre modes de conduite : Auto, Snow, Sand et Mud.

Vitesse maxi : 180 km/h à l’essai.

Speed : un bon 10 secondes pour passer de 0 à 100 km/h.

Sous le capot : moteur 140 ch, diesel.

Couleur : Alpine White.

Consommation : 6 l en ville, 5,1 l en mixte sur papier. En essai : 8,2 l sur route (en montée et en montagne) et 7,5 l sur voie rapide.

Émission de CO2 : 134 g/km.

À quoi ça ressemble ? Au plus petit SUV de la famille Jeep. Trop mignon, le « Baby » ne peut pas renier ses origines. On retrouve les traits caractéristiques de la marque américaine comme les phares ronds et la calandre sept fentes, les lignes de la Willys et le caractère roots de l’indémodable Wrangler. Différent esthétiquement des autres SUV actuellement présents sur le marché, il revendique avant tout son ADN tout-terrain, un trait de caractère renforcé par ses lignes franches et carrées.

Qui la regarde ? Difficile de répondre à la question. À Tignes, tout le monde pour ainsi dire roule en Jeep et connaît les derniers modèles de la marque puisque celle-ci est partenaire de la station depuis 2013 et des X Games (compétition freestyle de skieurs et snowboardeurs). Moderne et original, si le Renegade ne surprend personne, il attire l’œil, surtout celui des jeunes. Ça tombe bien puisque Jeep souhaite capter une clientèle plus jeune, sportive et dynamique, avec un goût prononcé pour l’aventure.

De quoi j’ai l’air dedans ? D’une journaliste trentenaire, sportive, dynamique, avec un goût prononcé pour l’aventure... Si, si, je vous assure.

Road book : Lyon-Moutiers sur autoroute, puis Moutiers-Tignes en routes sinueuses, avec un brouillard à couper au couteau.

Météo : bah, pas très beau du coup.

Sensations au volant : la version 4x4, 140 ch, diesel est plutôt nerveuse, punchy, dynamique et volontaire. Elle s’adapte au terrain grâce à son mode Auto et répond avec justesse. On lui fait volontiers confiance dans les virages serrés pris un peu vite. Elle accroche la route et fait preuve de réactivité. Idéale pour des petits parcours off road. La version 120 ch sera mieux adaptée au milieu urbain que la nôtre.

After taste : on est séduit à condition de ne pas pousser l’exigence à l’extrême. Elle est parfaite pour des besoins quotidiens, pas forcément celle qu’on choisirait pour le Trophée Andros.

À l’extérieur : de grandes roues, de larges ailes, une forme carrée, un arrière qui fait penser à celui de la 500X de Fiat, des rappels stylistiques des 4x4 mythiques de la marque, autant de clins d’œil aux amateurs de Jeep. Les vitres sont teintées avec une option de toit également de couleur noire (comme le toit de la Wrangler). Des petits détails – les feux arrière dotés d’un motif en « X » inspiré de l’équipement militaire – jouent sur les racines de la marque Jeep.

À l’intérieur : une Jeep comme celle-ci est ancrée dans un esprit très 4x4, dès lors elle ne prétend pas au confort maximal. L’intérieur est toujours un peu baroudeur, et c’est ce qui fait l’esprit sportif, dynamique de ces modèles. Le confort est concentré sur les technologies de bord comme le système UConnect, pour une voiture 2.0 (téléphone, média, navigation).

Le plus : elle est sympa la Renegade, en plus on aime bien la musique de la pub, composée et interprétée par le rappeur Victor. On aime aussi les deux types de toit ouvrant proposés, façon électrique avec panneaux de verre coulissants ou façon « My Sky », c’est-à-dire deux panneaux en plastique amovibles que l’on peut glisser et ranger dans le coffre.

Le moins : un confort un peu brut de décoffrage pour une version Limited. Le plastique finalement, ce n’est pas si fantastique. Bruyante, on entend nettement le filet d’air sur route.

Effet public : elle ne renverse pas, ne dévisse pas, son design est réussi mais rien de très novateur. Elle est plus efficace que séduisante, mais ça fait le job comme on dit quand on a trente ans.

Prix public : 32 250 €

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.