X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Hyundai i20 au scanner

La Hyundai i20 au scanner

Par Julie-Anne Amiard , le 23 décembre 2014

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Hyundai

Prénom : i20 nouvelle génération, version Creative

Options : peinture métallisée, sellerie en cuir, caméra de recul, sièges chauffants, ouverture et démarrage sans clé.

Boîte : manuelle à 5 rapports.

Vitesse maxi : 170 km/h sur papier et sur circuit (180 km/h à l’essai en ligne droite et en descente !).

Speed : 13,1 secondes pour passer de 0 à 100 km/h.

Sous le capot : moteur 84 ch, essence.

Couleur : extérieur Ice Coffee, intérieur Cappuccino.

Consommation : 6,6 litres en ville et 5,1 litres en mixte sur papier. Bon ça, ça dépend du type de conduite, on est plus sur du 7 litres en mixte.

Émission de CO2 : 119 g/km.

À quoi ça ressemble ? La dernière i20 a été rallongée de 4 cm, élargie de 2,4 cm et son coffre atteint les 326 litres. Si ses dimensions actuelles ne sautent pas aux yeux, un effort particulier a été porté sur l’expression stylistique. Pour Olivier Denamur, designer du modèle, la nouvelle génération fait preuve « d’un confort record dans un design fort. Le dessin de la i20 est inspiré des accessoires high-tech, la calandre est cerclée, les optiques soulignées comme une signature lumineuse. Notre french touch à nous ? Avoir su garder la tradition dans les proportions et avoir apporté de la modernité, un style épuré ».

Qui la regarde ? Les jeunes à la recherche d’une citadine lookée et abordable.

De quoi j’ai l’air dedans ? De quelqu’un qui a envie de s’amuser en tentant de savoir ce qu’elle a dans le moteur si on la pousse un peu dans ses retranchements.

Road book : départ de l’hôtel Seeko’o au centre de Bordeaux, direction La Winery. 90 km via Bergerac et Castelnau, entre routes de campagne et voies rapides. Puis La Winery-l’hôtel en passant par Pauillac, la route des châteaux et Bordeaux centre.

Météo : nuageux.

Sensations au volant : rien de transcendant. En même temps, avec un moteur essence 1,2 l 84 ch, on ne s’attend à rien en particulier et on n’est ni déçus, ni surpris. La i20 répond à la perfection aux besoins de ceux qui veulent une voiture pour les trajets du quotidien avec un très bon rapport qualité-prix. Sachant que les premières motivations dans l’achat d’un véhicule sont respectivement le design et le prix, la i20 satisfait ces critères sur un marché particulièrement concurrentiel (une citadine achetée toutes les huit secondes en Europe). Sinon, en sortant des sentiers battus, elle se laisse dompter. Légère, habile, souple, on se promène en mode sportif entre les vignes – ça secoue mais c’est assez sympa !

After taste : après 300 bornes en i20, on a vu plus confortable mais le voyage se fait sans aucun stress car la voiture est bien équipée : sécurité active, passive, assistance au maintien de voie, désembuage automatique, système de navigation, aide au stationnement, connectique USB, bluetooth et toit panoramique entre autres.

À l’extérieur : des lignes élégantes, des détails raffinés, une apparence générale sophistiquée et moderne. Un point supplémentaire pour les optiques qui personnalisent vraiment la silhouette.

À l’intérieur : un design plus horizontal, plus épuré, plus moderne, une sellerie en cuir et tissus, le reste en plastique mousseux. Le jeu de couleur rythme un peu le tableau de bord. L’espace est correct pour une voiture de segment B quatre places + une centrale.

Le plus : franchement, il faut souligner la volonté évidente et constante de Hyundai de proposer à ses clients des voitures sûres et confortables dans une gamme de prix ultra raisonnable.

Le moins : la i20 est une voiture de tous les jours, il manque encore un brin de folie, des détails qui twistent et rendraient le modèle attachant. Pour une version 2.0, on regrette l’écran central beaucoup trop petit et le manque d’interactivité entre la voiture et le conducteur.

Effet public : elle séduit et surprend. Plutôt sexy pour une Hyundai !

Prix public : à partir de 12 500 €.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.