X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Seat Leon X-Perience au scanner

La Seat Leon X-Perience au scanner

Par Guillaume Coche , le 27 janvier 2015

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Seat

Prénom : Leon X-Perience (Transmission intégrale 4Drive, à savoir 4 roues motrices)

Options : GPS à écran tactile, freinage adaptatif d’urgence, sièges chauffants, toit panoramique…

Boîte : automatique à double embrayage (DSG) 6 rapports

Vitesse max : 224 km/h

Speed : 0 à 100 km/h en 7,1 secondes

Sous le capot : moteur diesel 2.0 TDi 184 ch

Couleur : Brun Adventure

Conso : 4,9 l/100

Emission CO2 : 129 g/km

À quoi ça ressemble : à une Leon break en tenue de sport « spécial randonnée ». Toutefois, elle conserve ses lignes de carrosserie tendues et sa face avant dynamique, pour rester chic en ville. 

Trajet : Auckland - Gisborne (Nouvelle-Zélande)

Météo : grand beau (là-bas, c’est l’été !)

Qui la regarde ? Tous les « Kiwis » sans exception. Seat n’est plus distribué en Nouvelle-Zélande depuis une quinzaine d’années. Il est donc inédit de rouler en Leon X-Perience dans ce pays exotique, surtout avec des plaques françaises…

De quoi j’ai l’air dedans : d’un sympathique Français en vadrouille au bout du monde, qui s’est offert le luxe de faire venir sa voiture par bateau (plus d’un mois de cargo tout de même). La frime quoi !

Sensations au volant : bonne surprise, cette baroudeuse des familles offre un confort et une assise étonnants. C’est souple comme une Audi Allroad, « la » référence. On ne voit donc pas le temps passer sur les longues étapes. Par rapport à la version break dont elle est un dérivé direct, l’X-Perience est mieux suspendue. Côté moteur, le sérieux et la sobriété des diesels du groupe VW ne sont plus à prouver.

After taste : alternance de beaux rubans de bitume et de routes gravillonneuses ultra-glissantes, ce parcours néo-Z était sans doute le plus adéquat pour tester cette version 4 roues motrices. Quand l’arrière-train vous lâche en sortie de virage, le système Haldex, combiné à un autobloquant électronique, donne de la motricité à l’essieu arrière et rend immédiatement l’adhérence à l’ensemble. Sur de tels « tapis de billes », c’est très rassurant. Chez nous, on pourra toujours s’amuser à quitter les départementales pour se mesurer sans problème aux ornières de nos chemins vicinaux…

À l’extérieur : un seuil de caisse relevé de 2,7 cm, des tours de roues et sabots de protection en plastique dur, des rails de toit chromés : le kit « tout-chemin » se veut plutôt discret. Ces choix de style sont cohérents mais on cherche encore le petit grain de folie ibérique...

À l’intérieur : la position de conduite est également rehaussée de 5 cm par rapport au break. Bon, on ne domine pas encore la route comme dans un gros SUV, mais on a l’impression de mieux contrôler cette voiture longue (4,54 m). Pour les papas aux bras chargés (sacs, vélos d’enfants, jouets…) sachez-le : près de 600 l de volume de coffre vous ouvrent les bras (jusqu’à 1 500 l banquette rabattue), c’est l’un des plus vastes du segment.

Le plus : la signature lumineuse. L’une des plus agressives et identifiables du marché. Les feux de jour 100 % LED encadrent les blocs optiques comme un triangle tendu vers l’extérieur. Cette forme géométrique est très réussie : impossible de ne pas la reconnaître de loin.

Le moins : elle braque mal. Faire un demi-tour à la hussarde est compliqué. Et puis, si seulement le pare-brise pouvait être plus haut, cela améliorerait d’autant la visibilité.

Effet public : idéale pour la promenade. Spacieuse pour la famille. Confortable pour le dos. Rassurante sur pistes glissantes et humides. Juste un peu trop sérieuse cette X-Perience… Et le fun dans tout ça ?

Prix (modèle essayé) : 35 640 euros

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.