X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Ford Mondeo Hybrid au scanner

La Ford Mondeo Hybrid au scanner

Par Julie-Anne Amiard , le 12 février 2015

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Ford

Prénom : Mondeo Hybrid

Signes particuliers : des airs de ressemblance avec Aston Martin !

Boîte : auto 5 rapports

Vitesse maxi : 140 km/h à l’essai… Non sans efforts !

Speed : 9,2 secondes pour passer de 0 à 100 km/h

Sous le capot : deux moteurs, un thermique de 140 ch., un électrique de 120 ch. pour une puissance combinée avoisinant les 190 ch. Les deux moteurs fonctionnent en tandem tandis que le bloc électrique se recharge en permanence par l’action du moteur thermique et le freinage, qui assure une récupération d’énergie de 95 % : get it ?

Couleur : blanche… comme l’écume bretonne

Consommation : 5,6 l/100 en mixte, une autonomie de 3 km en 100 % électrique

Émission de CO2 : 99 g/km

À quoi ça ressemble ? Et bien figurez-vous qu’elle n’est pas mal du tout la Mondeo Hybrid. Esthétiquement en tout cas. Efficace, imposante, d’allure robuste comme une américaine, elle a, reconnaissons-le, du charisme et cela grâce à sa calandre et ses optiques qui attirent, dénotent et séduisent. Ses faux airs d’Aston Martin (ex groupe Ford soit dit en passant) se retrouvent indéniablement dans le style avant et renforcent sans nul doute ses charmes.

Qui la regarde ? Les bons pères de famille, ceux qui recherchent avant tout une voiture suffisamment grande pour y caser femme, enfants, chien et valises. Ces mêmes messieurs qui ne misent pas tout leur potentiel séduction sur une motorisation. Bref, c’est une vraie familiale, confortable et rassurante.

De quoi j’ai l’air dedans ? D’une bonne mère de famille, confortable et rassurante !

Trajet : Saint-Brieuc, ses alentours, la Bretagne, ses routes en bord de mer, ses vues romantiques, ses averses, ses tempêtes de grêles et son vent à 100 km/h.

Météo : changeante, venteuse, et froide surtout…

Sensations au volant : bon… là, on s’éloigne de l’Aston Martin. Niveau puissance, on reste sur notre faim. L’aiguille ne monte pas et le moteur s’emballe. Mais restons objectif, ce n’est pas sa vocation première. Sur route, on sent bien son côté hybride, ses 1,6 tonnes et ses 4, 87 mètres de long ! Sinon, elle est équipée de tout ce qui se fait en matière de sécurité, jusqu’à l’airbag intégré aux ceintures de sécurité des passagers arrière.

After taste : mon binôme dort à l’arrière… no comment. Mission réussie, vous aurez la paix sur les longs trajets.

À l’extérieur : à l’avant, elle impose avec beaucoup de crédibilité son allure de berline premium. Long et large capot subtilement stylé, calandre chromée hyper présente, optiques très élégantes, très expressives, on aime les clignotants défilants et le rappel sur les rétroviseurs, bref on apprécie ce qu’elle dégage. L’arrière est moins surprenant, plus simple, moins sexy, tandis que de profil, les lignes fluides et stylées lui apportent de l’élégance et une touche de légèreté.

À l’intérieur : la Mondéo Hybrid propose une finition Titanium, entendons par là un intérieur cuir, une console centrale plutôt épurée, simplifiée, un cadran tactile. Idéale pour le voyage, elle accueille jusqu’à 5 personnes (trois passagers lors de l’essai dont un d’1,85 m à l’arrière).

Le plus : la liste interminable d’équipements de sécurité intégrée : l’Active City Stop, la surveillance des angles morts, l’avertisseur de franchissement involontaire de ligne, l’aide au maintien dans la voie, les ceintures arrière avec airbag intégré, la détection d’obstacles, le Driver Alert pour la pause café, la reconnaissance des panneaux de signalisation, les commandes vocales…

Le moins : le coffre. L’emplacement des batteries réduit nettement sa capacité, un brin en contradiction avec l’esprit familial de la berline.

Le détail qui a son importance : hybride, 5,6 l de conso, une émission de CO2 de 99 gr et la certitude de garder tous ses points sur son permis.

Prix (sans les options) : 33 700 €.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.