X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Giulietta au scanner

La Giulietta au scanner

Le 14 mai 2012

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s'engage à suivre le code de la route, à ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles, à restituer la voiture à la date convenue dans l'état où elle se trouvait, et avec le réservoir plein, s'il vous plaît. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : ALFA ROMEO.

Prénom : Giulietta Alfa TCT.

Boîte : auto 6 rapports.

Couleur : rouge pompier.

Émission CO2 : 121 g/km.

À quoi elle ressemble ? A un cœur palpitant.

Qui la regarde ? Tout le monde, car la Giulietta est ce qu'on appelle une "head turner" (tourneuse de têtes). A la sortie du parking, une petite fille s’exclame « oh la belle voiture rouge ». Les piétons, les automobilistes, les deux roues et même la douane volante à moto dans une station-service d’autoroute se retournent sur son passage !

De quoi j’ai l’air dedans ? De Roméo qui sort de la salle de muscu.

Trajet : Paris-Le Havre.

Météo : soleil et giboulées.

Sensations au volant : en mode de conduite "Normal", la Giulietta dévoile déjà son caractère bien trempé, mais quand on switche en mode "Sport", elle monte sur ses grands chevaux et dévore l'asphalte avec un appétit jouissif ! Dépassement, côtes ou virages, sa tenue de route impeccable laisse profiter des sensations qui s'enchaînent au gré des paysages, des surfaces et des manœuvres.

Avant-goût : il va y avoir du sport.

After taste : comme après une bonne session de squash, on en sort calme et serein, puis on retrouve son rythme cardiaque de croisière.

À l’intérieur : les sièges baquets étreignent juste ce qu'il faut, le tableau de bord aux accents de fibre de carbone dégage une impression de maîtrise et de performance.

À l’extérieur : avec quelques astuces design, la Giulietta réussit à subtilement casser les codes. Les rétroviseurs chromés détonent sur la carrosserie écarlate et les poignées des portes arrière sont dissimulées dans les lignes générales de la voiture.

Le plus : la puissance de la Giulietta et son profil effilé qui lui donne l’air d’une 3 portes.

Le moins : le manque de visibilité côté pare-brise arrière et les sièges baquet au confort un peu trop sport à la longue.

Détail qui a son importance : la conduite en mode sport, dont on ne se lasse pas et le « double embrayage à sec » de la boîte Alfa TCT, qui permet des accélérations musclées (0 à 100 en 7,7 s.). Yououh !

Prix (avec toutes les options) : 30 000 €.

www.alfaromeo.fr

 

 

 

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.