X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
C’est l’été, roulez en cabriolet
Autos

C’est l’été, roulez en cabriolet

Par Nicolas Dembreville , le 27 juillet 2015

En été, rien de plus plaisant que de rouler « côtelettes au vent ». L’arme idéale ? La voiture décapotable. Mais entre les roadster, cabriolet, spider, découvrable, targa ou hard-top, comment s’y retrouver ? Décryptage.

Incontournable de la panoplie estivale du parfait dandy, au même titre que les lunettes de soleil, les mocassins de peau ou le chino, la voiture « ouverte » se pare d’une belle palette de nuances. Si le grand public classe, un peu vite, les « bolides aérés » sous le label générique cabriolet, il s’agit d’un abus de langage. En effet, sous ce vocable se cache des engins aux concepts subtilement distincts. Pour accomplir un premier tri, l’on peut déjà séparer les capotes souples, des toits rigides. Dans un cas comme dans l’autre la commande électrique est devenue la norme.

Les modèles à capotes :
Les cabriolets :
C’est le mode le plus connu. Il est établi en général sur la base d’un coupé à deux portes dont le toit est remplacé par une capote souple. Fervent adepte, Peugeot a produit les 203, 204, 304, 404, 504 et 306 en version cabriolet.
Les roadsters : Ces engins à caractères sportifs sont équipés de pare-brise réduits sans custodes latérales. Ils ont connu leur heure de gloire dans les années 50 et 60 sous les enseignes Triumph, MG ou Autstin-Healey.
Les découvrables : Popularisé par la Citroën 2CV notamment, ces autos s’habillent d’une bâche. Les montants latéraux restent en place.

Les modèles à toits rigides :
Les coupés-cabriolets :
Très à la mode durant les années 90, le pavillon de ces véhicules s’efface dans le coffre arrière. La 206 CC ou le Mercedes SLK ont marqué le secteur.
Les targa : Ce concept qui s’apparente à un grand toit ouvrant démontable, que l’on dépose dans le coffre, est inventé par Porsche en 1966, pour la 911.
Les hard-top : Cette catégorie prisée dans les années 50 et 60 est un peu tombée en désuétude. Il faut dire que ce toit rigide escamotable qu’il faut entreposer n’est pas très pratique.

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.