X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Twingo présidentielle  de Castelbajac

La Twingo présidentielle de Castelbajac

Le 07 février 2012

Et si la nouvelle voiture présidentielle était une Twingo?? À en croire le créateur Jean-Charles de Castelbajac, il n'y a qu'un pas...

Quand Renault a donné carte blanche à Jean-Charles de Castelbajac pour customiser l’intérieur de sa nouvelle Twingo tel un cabinet de curiosités, le créateur a imaginé une Twingo présidentielle. Rien de moins. Une évidence pour Castelbajac, qui en a eu l’idée au moment des primaires. «J’avais envie de créer un projet qui sème le trouble... et mettre l’histoire du pouvoir à l’intérieur d’une Twingo.» Son nom de code : 55FBG, référence au 55 faubourg Saint-Honoré, l’adresse de l’Élysée, assorti de « Garantie quinquennale », prévue quand le président prend le volant.

Rehaussée de deux fanions tricolores à l’avant, sa carrosserie noir mat immaculée lui confère un côté bad boy. À l’intérieur, JCDC a donné de faux airs de carrosse à sa Twingo aux pneus à flancs blancs (hommage aux DS officielles de la grande époque). Parquet, candélabre, tableau de bord doré à l’or fin, gainage de velours et mobilier Louis XV complètent le tableau. Cerise sur la Twingo, les rideaux intérieurs mordorés que l’on ferme pour négociations secrètes ou... plus si affinités.

«C’est un carrosse, un voyage dans le temps type Retour vers le futur. Vous montez dedans et c’est un peu la fuite à Varenne», sourit le couturier. Rappel que nous sommes bien en terre républicaine, La Marseillaise chantée par les chœurs de l’armée rouge résonne à l’intérieur de la citadine revisitée. Les ors de la République dans l’une des petites voitures les plus populaires du marché ? Il fallait oser. «Il y a une pointe de sarcasme et de cynisme dans ma démarche. On nous rabâche qu’il faut faire des efforts, des économies, on nous dit que le train de l’État devrait diminuer... Je trouvais qu’une voiture de proximité comme la Twingo, cela donnerait un très joli regard sur le président.»

Le résultat est bluffant, drôle et fantasque, à l’image de son créateur, mixeur de codes en chef, qui affirme avoir voulu une Twingo qui questionne et adorerait que chaque candidat s’y installe pour prendre la pose chez Harcourt. Chiche ?

Pièce Unique, la Twingo présidentielle de Castelbajac a été exposée à l’Atelier Renault sur les Champs-Elysées en janvier.

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.