X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Renault Talisman à l’essai

La Renault Talisman à l’essai

Par Julie-Anne Amiard , le 09 décembre 2015

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Renault

Prénom : Talisman version Initiale Paris

Options : technologie Multi-Sense.

Boîte : automatique EDC à double embrayage et à 6 rapports.

Vitesse : 0 à 100 km/h en 9,4 secondes.

Speed : vitesse maximale de 215 km/h.

Sous le capot : motorisation dCi 160 ch, Twin Turbo.

Couleur : gris Cassiopée.

Conso : 4,4 l/100 km en cycle mixte.

Émissions CO2 : 115 g/km.

À quoi ça ressemble ? Une grosse berline un peu sérieuse mais aux apparences trompeuses. Les codes statutaires sont respectés, un brin encanaillés.

Trajet : Florence, la Toscane, le chianti et tutti quanti.

Météo : soleil et douceur de l’arrière-saison.

Qui la regarde ? Sur les routes italiennes où les marques nationales sont largement majoritaires, la Talisman ne passe pas inaperçue, encore moins en centre-ville façon délégation française. #vitresteintees #chauffeur #paparazzi

De quoi j’ai l’air dedans ? En Italie du moins, d’une ministre française branchée nouvelles technologies.

Sensations au volant : il faut prendre le temps d’adapter le siège au gabarit du conducteur (format Polly Pocket) et de se familiariser avec la console centrale (22 cm approximativement), véritable centre de contrôle de la voiture avec 3 000 combinaisons possibles paramétrables. Ultra confort et intuitive, on entame le voyage par les voies rapides, en mode Neutre, avant de s’amuser sur les routes régionales. La conduite est souple, agile, et même si le moteur manque un peu de réactivité et de férocité, le plaisir de conduite est total. Sortis de l’autoroute, mode Sport enclenché, on profite nettement de son répondant, de son agilité, de sa facilité de conduite, de sa réactivité et de sa légèreté. Globalement, la Talisman est à la hauteur de nos attentes.

After taste : la berline cache bien son jeu. Impressionnante de l’extérieur, un brin machiste, elle se laisse apprivoiser rapidement – docile mais avec du caractère. Elle est dédiée à une clientèle masculine qui souhaite conjuguer puissance, confort et modernité. À chaque conducteur sa Renault pourrait-on dire, car en renouvelant sa gamme à une vitesse effrénée ces derniers temps (2012 Clio, 2013 Captur, 2014 Twingo, 2015 nouvel Espace et Kadjar, aujourd’hui la Talisman et pour la fin de l’année la nouvelle Mégane), Renault a réponse à tout.

À l’extérieur : l’identité visuelle est très forte. Quand on croise une Talisman, on remarque au premier coup d’œil que c’est une Renault. Impossible de manquer le logo largement dimensionné, fier, vertical, au centre de la calandre. On apprécie la forme en C des feux avant à leds allumés en permanence. Ils encerclent le projecteur et descendent dans le bouclier. Plus généralement, la Talisman respecte les codes statutaires de la berline, à savoir un empattement important, de larges jantes, un long capot à l’avant. À l’arrière, le hayon a laissé place à un coffre et, exclusivité Renault, les feux restent allumés à l’arrière en permanence.

À l’intérieur : les codes propres à ceux du segment D (celui des berlines) sont respectés. Portes fermées, c’est ambiance son et lumière dans l’habitacle ! Le jeu lumineux est particulièrement important. Lumière et graphisme s’adaptent au mode de conduite sélectionné, parfaitement modulable selon l’humeur. La Talisman est équipée de 13 haut-parleurs Bose. Cohérent. L’ensemble est finalement un savant mélange de technologie et de modernité.

 

Le plus : la technologie Multi-Sense, une prestation unique proposée par Renault. C’est en fait plusieurs paramètres à personnaliser en fonction de sa personnalité et de son mode de conduite. Ils sont au nombre de 10. Cinq d’entre eux sont orientés vers la dynamique du véhicule (réglage du châssis, braquage, amortissements, passage de vitesse, réactivité de l’accélération et du freinage). Cinq autres paramètres sont dédiés à l’ambiance intérieure (couleur et jeu lumineux, sonorité du moteur, climatisation...). Autre atout, les sièges sculptés, confortables, hautement travaillés puisqu’ils sont ventilés, massants et chauffants.

Le moins : malgré une volonté remarquable et remarquée de dynamiser et de rajeunir ses lignes, la Talisman manque subjectivement d’une touche de folie, d’un détail surprenant, expressif et impertinent.

Le détail qui a son importance. Les systèmes d’aide à la conduite sont nombreux sur la Talisman : détection d’objets en angles morts, freinage actif d’urgence, régulateur de vitesse adaptatif, alerte de distance entre véhicules, sortie de voies, réduction de la vitesse par rapport au véhicule de devant, aide au stationnement main libre et caméra de recul.

Effet public : on la suit des yeux avec respect et discrétion. Elle exprime fièrement et dignement la France.

Prix : à partir de 27 900 euros, 41 000 euros pour la version à l’essai.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.