X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Formula-E électrise Paris

La Formula-E électrise Paris

Par Guillaume Coche , le 21 avril 2016

La journée s’annonce historique et la carte postale sera inédite. Samedi, les rues de Paris vont accueillir pour la première fois une course automobile : 18 monoplaces électriques vont se lancer à tombeau ouvert autour des Invalides. C'est l’événement du sport mécanique le plus attendu de l’année.

Monaco fascine avec son Grand Prix de F1, Le Mans s’est bâti une réputation planétaire avec le circuit des 24H, Paris va-t-elle devenir à son tour une vitrine du sport automobile, catégorie électrique ? Ce week-end, le championnat du monde de Formula-E fait une escale très attendue dans les rues de la capitale. Un véritable paradoxe alors que la circulation quotidienne des Parisiens devient de plus en plus tendue. Sauf qu’il s’agit d’une compétition 100% électrique : donc sans pollution de l'air, ni trop de nuisances sonores… 

C’est le quartier des ambassades, autour de l’hôtel des Invalides, qui a été retenu pour tracer les 1,93 km de piste (14 virages dont une belle épingle place Vauban, à quelques mètres du Tombeau de Napoléon). De chaque côté du monument, deux longues lignes droites permettront aux monoplaces d’atteindre leur vitesse max : 220km/h ! (0 à 100km/h en 3 sec). L’Esplanade accueille les stands, la direction de course et le « e-village » des sponsors. « L’idée est de créer une passerelle entre l’héritage architectural du passé et les technologies de transport du futur », argumentent les organisateurs. Entre le dôme en or des Invalides, le pont Alexandre III et avec la tour Eiffel en perspective, les promoteurs ne pouvaient imaginer plus beau cadre pour cet e-Prix inédit.

Des essais libres du matin jusqu’à la course (départ à 16h), le spectacle sera permanent pour les 15 000 curieux (sold out), d'autant que les accrochages et dépassements ont souvent été musclés lors les précédentes manches. A ne surtout pas manquer : l’étonnant changement de voiture dans les stands. L’autonomie des bolides n’excédant pas 25 min, pas le temps de recharger les batteries, donc à mi-course, chaque pilote doit sauter d’un baquet à l’autre, pour finir l’épreuve. Stress garanti.

Côté sportif, l’écurie Renault dirigée par Alain Prost veut gagner à la maison, mais les équipes en forme du moment sont DS-Virgin Racing ou Abt-Audi. Nul doute que des pilotes comme Lucas Di Grassi, Sébastien Buemi ou Jérôme d’Ambrosio, tous déjà passés par la F1, voudront inaugurer le palmarès de cette course insolite qui s’annonce déjà historique.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.