X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
24h du Mans : la Ford GT en vedette américaine

24h du Mans : la Ford GT en vedette américaine

Par Guillaume Coche , le 15 juin 2016

Quand un constructeur revient en compétition sur les traces de son glorieux passé, c’est forcément avec une voiture qui a marqué la légende. Cinquante ans après ses exploits, la firme de Détroit ressuscite la redoutable GT40 sur le circuit de la Sarthe.

Dimanche 19 juin 1966, Ford claque un incroyable triplé et s’offre un triomphe inédit aux 24H du Mans. La GT40 MKII assomme ses rivales et cloue le bec à Ferrari, jusqu’alors imbattable. Cette domination américaine sur le monde de l’endurance s’exercera non-stop jusqu’en 1969. Quatre victoires consécutives dans la Sarthe, dont celle de 1967, rebaptisée « la Course du Siècle » (la barre des 5000 km est franchie) avec ses retentissantes pointes de vitesse à 340km/h, dans la ligne droite des Hunaudières.

Cinquante ans plus tard, la GT 40 revient sur la piste de ses exploits dans une version modernisée tout en conservant son look iconique de la goutte d’eau aplatie : la Ford GT. GT 40. Pourquoi ce nom ? GT en référence à Grand Touring (la catégorie grand tourisme). 40 pour indiquer la hauteur de caisse, soit 40 pouces (environ 1,10m).

Ce samedi 18 juin 2016, quatre voitures (Ford Chip Ganassi Team UK et US) prendront le départ dans la catégorie LM GTE Pro. La Ford GT retrouvera sur la ligne de départ les Chevrolet Corvette C7.R, Ferrari 488GTE, Aston Martin Vantage et Porsche 911 RSR. Bref, les grandes marques qui ont toutes marqué l’histoire du Mans. On en salive d’avance…

Cette génération 2016 est propulsée par le moteur Ecoboost le plus puissant de la gamme : un V6 de 3.5L bi-turbo de plus de 600 ch. Par rapport à sa glorieuse aînée, l’aérodynamique n’est plus la même. Moins de trainée en ligne droite, plus d’appuis et de stabilité dans les virages. Un châssis léger et ultra-résistant à base de fibre de carbone. A noter, la spectaculaire double sortie d’échappement positionnée au milieu de la carrosserie, sous l’aileron, pour ne pas perturber le flux d’air.

Ce week-end, toutes les ambitions sont possibles car derrière le volant, Ford a sélectionné des habitués de l’endurance : Stefan Mücke, Olivier Pla, Sébastien Bourdais ou Harry Tincknell. Au-delà de la course des prototypes P1 qui s’annonce torride entre Audi, Porsche et Toyota, il faudra donc garder un oeil très attentif sur ces GT dont les passes d’armes entretiennent le mythe depuis plus de 50 ans…

 

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.