X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
7 raisons d'aller au Mans Classic

7 raisons d'aller au Mans Classic

Par Guillaume Cadot , le 04 juillet 2016

2016 marque le retour de la 8e édition du Mans Classic sur le grand circuit mythique des 24 heures, du 8 au 10 juillet. Et à l’heure de l’interdiction de rouler dans Paris la semaine entre 8 heures et 20 heures avec des engins motorisés d’avant 1997, nous braverons la loi et partirons de Paris dès jeudi après-midi en Porsche 356 C de 1956 pour aller couvrir l’événement. 7 raisons d'y aller.

1. Il y aura du bruit et des moteurs, hommage aux chevaliers de la compétition automobile et l’endurance à l’heure de la voiture hybride ! 500 voitures réparties sur 6 plateaux regroupant les modèles ayant couru les 24 heures du Mans de 1923 à 1981 vont s’affronter par course de 45 minutes sur deux tours d’horloge en parcourant les 13,629 km du grand circuit. Elles retrouveront Le Tertre Rouge, les Hunaudières, Mulsanne, Indianapolis, Arnage et les S Porsche. Autant de noms magiques qui ont forgé l’histoire du tracé du Mans et les batailles des Ferrari, Porsche, Jaguar et Aston Martin d’antan.

2. Un plateau d’ouverture exceptionnel dès le vendredi avec le fameux groupe C Racing pour la première fois, composé des voitures de compétitions ayant couru au Mans entre 1982 et 1993 ! L’Âge d’Or de l’Endurance où se côtoyaient les grands constructeurs et leurs prototypes Porsche, Jaguar ou Mercedes avec les artisans habiles comme Cougar, Dome, Rondeau dépassant facilement les 300 km/h sans aide électrique…

3. Des grands pilotes de légende seront en piste dans les différents plateaux, reprenant le volant de voitures mythiques. Jeunes pilotes des 24 heures du Mans ou retraités des paddocks, ils seront faciles à croiser pendant l’épreuve pour le plus grand bonheur des enfants que nous sommes tous !

4. La course du Jaguar Classic Challenge regroupant les modèles XK, Type E, Type C et Type D et les MK, nous replongera dans les pages dignes des premiers albums de Michel Vaillant.

5. 180 clubs regroupant 60 marques automobiles seront présents dans l’enceinte du circuit. De quoi revoir ou découvrir de sublimes carrosseries et mécaniques d’autrefois entretenues par des passionnés venus de l’Europe entière.

6. La maison française de ventes aux enchères Artcurial sera de la partie le samedi. Parmi les lots de rêve qu’elle proposera à la vente, une Ferrari 250 GT Berlinetta châssis court appartenant au même propriétaire français depuis 50 ans et une Delage D6 3.0L de 1947 ayant couru l’épreuve des 24 heures en 1949.

7. Trois jours de fêtes dédiées à l’automobile sur le plus beau circuit du monde en France. Un joli pied de nez à cette réglementation ridicule interdisant les voitures anciennes en ville, un signe de rébellion par la casquette en Tweed, l’huile de ricin et les 6, 8 et 12 cylindres ! Un hommage en tout cas à la création mécanique, au patrimoine français automobile, à l’émotion et au bonheur qui donnent le sourire aux petits et grands. Comme Cendrillon, si vous rentrez à Paris après ce formidable week-end, arrivez avant 8 heures du matin avec votre vieux carrosse, sinon vous serez changé en citrouille… Pardon, en Autolib.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.