X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
au scanner
La Mercedes SL 63 AMG

au scanner

Par Thibaud Assante , le 14 février 2013

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à suivre le code de la route, à ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Mercedes

Prénom : SL 63 AMG

Boîte : Speedshift MCT AMG à 7 rapports avec 4 programmes de conduite et fonction Race Start (comme son nom l’indique, pour un départ en trombe).

Vitesse maxi : 250 km/h

Speed : 4,3 secondes pour passer de 0 à 100 km/h

Sous le capot : 537 CV

Couleur : noir obsidienne

Émission CO2 : 231 g/km

Consommation : 9,9 l/100 km

À quoi ça ressemble ? À un roadster cabriolet, massif et puissant.

Qui la regarde ? Les filles, les taxis, les jeunes, les vieux, bref 95 % de la population.

De quoi j’ai l’air dedans ? D’un sale gosse.

Trajet : Paris-Rocquencourt

Météo : grand beau

Sensations au volant : puissance, confort, une force certaine mais maîtrisée.

After taste : un bon chocolat chaud, gourmand, épicé, avec une pointe d’amertume. En résumé, la performance du confort et des chevaux.

À l’extérieur : des lignes angulaires avec des jantes taille basse. Massive et sportive.

À l’intérieur : luxe, confort et sport sont en harmonie avec le cuir et le carbone dans les tons bordeaux et noir. Un tableau de bord en osmose totale avec la sellerie, on adore !

Le plus : les sièges intelligents qui compensent les mouvements latéraux de la voiture et vous retiennent avec douceur dans les virages.

Le moins : attention à ne pas se faire embarquer à l’accélération en sortie de courbe.

Détail qui a son importance : la petite horloge IWC qui trône sur le tableau.

Effet public : « C’est la voiture de Batman ! »

Prix (sans les options) : 176 900 €

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.