Moteurs La Porsche Panamera 4S
Par Thibaud Assante, le 21 février 2013

La Porsche Panamera 4S au scanner

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à suivre le code de la route, à ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Porsche

Prénom : Panamera 4S

BoÎte : PDK 7 vitesses

Vitesse maxi : 282 km/h

Speed : 5 secondes pour passer de 0 à 100

Sous le capot : 400 CV

Couleur : gris carbone

Emission CO2 : 260 g/km

Autonomie : 900 km

Consommation : 11 litres/100 km

Pneumatique : Pirelli Sottozero Serie II

À quoi ça ressemble ? À une Berline racée aux courbes fluides, à une arme de séduction massive.

Qui la regarde ? Les journalistes, les stylistes, les Parisiens, les touristes, quand elle sillonne les rues enneigées de Paris où elle régnait en reine durant la fashion week masculine.

De quoi j’ai l’air dedans ? D’un mec qui brave tous les temps, avec l’une des seules voitures pour conditions extrêmes dans Paris sous la neige.

Trajet : Paris, Paris, Paris.

Météo : tempête de neige.

Sensations au volant : dès les premières secondes on la trouve confortable, agréable, peut-être un peu lourde. Mais quand on a pris ses marques, on découvre une voiture surprenante, facile, saine et efficace, surtout sur les routes glissantes où ses quatre roues motrices font la différence. Du bonheur grand luxe…

After taste : un dîner alpin trois macarons. L’accélération au feu rouge est tentante, les sensations fortes bien présentes. Les voituriers la repèrent de loin, la police admire sa silhouette puissante.

À l’extérieur : des lignes fluides toutes en rondeur avec une face avant couronnée par les légendaires optiques de la Porsche 911.

À l’intérieur : un magnifique salon de cuir beige surpiqué décoré en incrustation du blason Porsche sur les appui-têtes, carbone en garniture de portes, boîte à gants, consoles, un tableau de bord pratique, un écran GPS tactile... On a tout sous la main, avec des finitions impeccables.

Le plus : son confort à l’intérieur comme sur la route.

Le moins : on regrette de ne pas avoir de caméras d’assistance au stationnement.

Détail qui a son importance : une vraie berline spacieuse, tout temps, classe et sportive.

Effet public : elle en impose, aucun regard n’esquive sa silhouette racée, y compris les autres conducteurs au feu rouge. Et dans Paris sous la neige, elle est l’unique berline à filer sans peine sur les quais et dans les rues. La classe, tout simplement.

Prix (sans les options) : 106 897 €

Lire le magazine en ligne
Suivez Sport&Style