X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

Notre top 10 des voitures du mondial de l'Auto

Le 08 octobre 2012

Des rêves roulants, des exercices de style qui verront peut-être le jour et des engins plus réalistes conçus pour le quotidien. Notre sélection totalement subjective de ce qu'il ne faut surtout pas rater au Mondial de l'Auto d'ici le 14 octobre.

MCLAREN P1 Cannonball

MCLAREN P1 Cannonball

« La McLaren P1 est le fruit de cinquante ans d’expérience dans la construction de voitures de course et de série. Il y a vingt ans, nous avons redéfini les normes de performances des supervoitures avec la McLaren F1 et notre objectif pour la McLaren P1 est de rééditer cet exploit », explique Ron Dennis, le patron de McLaren à Sport & Style. En clair, sans dévier de sa trajectoire, l’écurie anglaise veut faire mordre la poussière à ses concurrentes, telle la prochaine Ferrari, attendue pour 2013. Aux commandes du style, Frank Stephenson (maître d’œuvre de la Mini actuelle, mais surtout chef de chantier de la Ferrari F430) a imaginé une ligne tout en rondeurs sur une coque en carbone. Alors que les diamants sont régis par la règle magique des 4C pour définir leur qualité, la P1, elle, réunit 4P : poids plume, puissance et production ultra confidentielle.

PEUGEOT Onyx

PEUGEOT Onyx

Pierre précieuse
Avant de se révéler supercar, Onyx était un concept bike – et même un scooter. Et déjà, ses inserts de cuivre et sa ligne fluide avaient fait mouche. Ayant troqué son pédalier contre un moteur V8 de 600 cv en position centrale, hybride et inspiré de l’expérience Peugeot Sport, l’Onyx affiche une ligne radicale et opte pour une philosophie d’artisanat d’art, dirait-on dans le milieu de la haute couture. Pour preuve, les feuilles de cuivre pur qui constituent les ailes et les portières sont en effet façonnées à la main par un maître-artisan. L’ossature en carbone monolithe, elle, n’est constituée que de 12 pièces, l’intérieur tendu de feutre – jusque sur le volant –, de bois
« newspaper » (fabriqué à partir de journaux usagés), d’alu et de cristal. On a même fait appel à un maître verrier pour concevoir le réservoir soufflé à la bouche, dont une partie diffuse un parfum exclusif.  Quelle pépite !

ASTON  MARTIN Vanquish

ASTON MARTIN Vanquish

Joyau de la couronne
La Vanquish est de retour ! Née pour remplacer la DBS, la belle s’était déjà en grande partie dévoilée au début de l’été sous les traits du concept AM 310. Pas de grands changements stylistiques – les lignes nerveuses, profilées et racées, le capot longuissime sont bien là – si ce n’est un sourire carnassier agrandi à l’avant rehaussé d’un regard encore plus félin, une taille plus cintrée et des hanches plus massives. Un ADN sexy boosté par un V12 délivrant 573 cv. La révérence s’impose.

PORSCHE 911 Carrera 4

PORSCHE 911 Carrera 4

Quinqua sans ride
On ne compte plus ses déclinaisons mais voilà, les Porschistes sont toujours sous le charme. La petite dernière de la famille 911, également présentée en version 4S et disponible en coupé ou cabriolet, a perdu quelques kilos en route (65 au total), affiche une consommation elle aussi un peu plus light (jusqu’à -16 %) et s’offre la nouvelle transmission intégrale maison. Boîte de vitesse à 7 rapports, puissance de 350 cv : le missile allemand assure le 0 à 100 en 4,5 secondes dans sa version coupé. Sehr schön.

BMW Concept Active Tourer

BMW Concept Active Tourer

We are family
C’est l’histoire d’un homme qui, à l’aube de devenir père de famille, a bien du mal à parquer son coupé sport pour monter dans un monospace pataud. High-tech, hybride mais pas anémique (moins de 8 secondes de 0 à 100 km/h), joliment carrossée, l’Active Tourer esquisse une solution. Coulée dans un bain silver, ponctuée d’alu poli ou brossé mat, éclairée des fameux « sourcils » à LED et d’un toit panoramique à teinte modulable, la belle a une vraie gueule. À l’intérieur, bois, nubuck, cuirs grattés et lisses enveloppent un espace large et ultra confortable, tandis que les commandes orientées vers le conducteur rappellent qu’on est bien chez BMW. Il ne devrait pas falloir longtemps avant de la découvrir au coin de la rue.

VOLKSWAGEN Golf VII

VOLKSWAGEN Golf VII

L’indémodable
On vous entend déjà : impression de déjà vu et revu, un grand classique… Et c’est bien, justement, ce qui fait la force de la Golf, icône du design, identifiable comme nulle autre et vendue à plus de 29 millions d’exemplaires depuis sa naissance il y a 38 ans. Allégée de 100 kg, subtilement retaillée, affichant une conso de 3,2l/100km et 85g/km de CO2, (pour la version Blue Motion), la Golf 7e du nom offre une panoplie d’équipements de sécurité comme le freinage multicollision et le système PreCrash. A l’intérieur, l’espace de vie a été agrandi, un écran tactile de série réagit quand on approche la main et les finitions revues à la hausse. De quoi franchir tranquillement la barre des 30 millions quoi.

AUDI S3

AUDI S3

Acte 3
En concessions début 2013, la troisième génération de l’Audi S3 équipée du moteur 2.0 TFSI fait vibrer la fibre sportive des pilotes en herbe. Pied au plancher, ses 300 ch expédient le 0 à 100 en 5,1 sec (avec la boîte S Tronic) et un joli bruit façon « sensations fortes garanties sur facture ». La fameuse transmission quattro fait partie du package de cette sportive aux lignes athlétiques encadré d’alu. A noter également, l’arrivée de la RS5 Cabriolet. Premières livraisons en mars 2013.

SMART Forstars

SMART Forstars

Dare-dare (et d’essai)
Chez Smart, on n’a jamais rien fait comme tout le monde. Une marque de fabrique due, faut-il le rappeler, aux valeurs d’une autre maison connue pour avoir osé et innové dans son domaine, le groupe Swatch. Si l’horloger est descendu en route de la Smart, l’esprit décalé est resté. Il offre aujourd’hui le concept Forstars doté du moteur de 82 cv équipant déjà les Fortwo Brabus, mais surtout d’une idée géniale : le drive-in ambulant. En lieu et place du miroir central, une caméra reliée à un smartphone et un projecteur caché sous le capot permettent en effet de se faire une toile en plein air. Les milkshakes et le pop-corn en revanche ne sont pas encore au programme...

MINI John Cooper Works GP

MINI John Cooper Works GP

Foufoumobile pour gentlemen drivers
Elle boucle le mythique circuit du Nürburgring en 8,23 min, développe 218 ch pour 1160 kg à vide et une vitesse max de 242 km/h. Une bombinette dans le droit fil des Cooper Works qui ont ponctué l’épopée Mini. Dans le détail, un moteur quatre cylindres doté d’un turbocompresseur, une suspension filetée, un système de freinage type sport super puissant, roues 17 pouces en alliage léger, pneus de course…  Disponible dans une teinte unique Thunder Grey soulignée de rouge, sa production est limitée à 2000 exemplaires pour le monde. Drive, baby, drive.

MERCEDES Classe A

MERCEDES Classe A

Née sous une bonne étoile
Elle a une sacrée allure et, si nous étions une agence de notation, nous lui décernerions illico le sacro-saint AAA.
« Elle met fin à l’ennui qui règne sur le segment », assène carrément Mark Fetherson, son designer également auteur de la SLS AMG. Entièrement relookée, infligeant du même coup un sacré coup de vieux à son aînée (qui ressemblerait presque à un petit camion), la Classe A affiche d’emblée un caractère bien trempé : silhouette abaissée, esthétique ultrasportive, lignes tendues mais fluides, calandre prête à sortir les crocs et habitacle upgradé. De quoi régénérer la clique des adorateurs de « Mercos ».

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.