X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Volkswagen Cross Polo au scanner

La Volkswagen Cross Polo au scanner

Par Guillaume Coche , le 06 mai 2014

Quand Sport & Style essaie des autos, la rédaction s’engage à respecter le code de la route, ne pas utiliser les véhicules pour des compétitions sportives ni pour le transport de personnes ou de marchandises onéreuses, à acquitter les contraventions et amendes éventuelles liées à ses infractions, et à restituer la voiture à la date convenue dans l’état où elle se trouvait, avec le réservoir plein. Pour le reste, voici nos impressions.

Nom : Volkswagen
Prénom : Cross Polo
Boîte : DSG 7
Vitesse maxi : 177 km/h
Speed : 0 à 100 km/h en 11,4 secondes
Sous le capot : 1,2 l TSI (90 ch)
Poids : 1,13 t
Jantes : 17 pouces “Canyon”
Couleur : orange miel métallisé
Émission CO2 : 114 g/km
Consommation : 4,9 l/100

À quoi ça ressemble ? Une Polo rehaussée de 3 cm, avec des garde-boues en plastique et des barres de toit en alu, ce qui lui donne un petit côté baroudeuse des villes.
Qui la regarde ? Les propriétaires de Golf qui s’étonnent de voir la Polo ressembler de plus en plus à sa grande sœur.
De quoi j’ai l’air dedans ? D’un geek prêt à quitter la ville pour s’oxygéner à la campagne, le smartphone toujours à portée de main.
Trajet : Munich-Tegernsee (frontière autrichienne).
Météo : sec et ensoleillé.
Sensations au volant : malgré une assise encore ferme et un manque de souffle du moteur à bas régime, la Cross Polo offre une tenue de route satisfaisante. En ville, elle est souple et légère. Raisonnable sur autoroute. Inutile de s’aventurer trop loin dans les chemins de traverse, la Cross Polo reste une citadine à deux roues motrices.
After taste : si rien ne change du point de vue du look – et c’est bien dommage –, cette Cross Polo réserve la nouveauté dans les nombreux équipements qu’elle accueille. Freinage automatique d’urgence, régulateur de vitesse adaptatif, détecteur de fatigue, châssis sport select, système infotainment avec écran tactile et capteur sensoriel : autant de technologies proposées jusqu’à présent dans les modèles supérieurs. La Polo inaugure, c’est appréciable même si ça se paie.
À l’extérieur : très peu de changements visibles par rapport à la précédente Polo : baguette chromée sur la calandre, projecteurs 100 % LED, bouclier arrière un peu plus sportif.
À l’intérieur : un tableau de bord encore terne mais dont l’ergonomie est logique et l’assemblage irréprochable. 
Le plus : le niveau d’équipements de sécurité et de confort empruntés à la Golf.
Le moins : les 18 boutons (hors klaxon) positionnés sur le volant... C’est beaucoup trop !
Détail qui a son importance : le Mirror Link, autrement dit la reproduction fidèle de votre écran de smartphone directement sur l’écran tactile (6,5 pouces), comme un miroir grossissant de vos applications. Une petite option sympa et inédite dans la gamme VW.

Effet public : la rigueur et la qualité allemande teintées d’une touche de fun plus que bienvenue chez Volkswagen.
Prix (sans les options) : 19 400 €

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.