X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

Need for speed en plein désert de sel aux États-Unis

Par Guillaume Coche , le 17 août 2016

Dans une atmosphère très « Mad Max Fury Road », la Speed Week de Bonneville est devenue le rendez-vous mondial des casse-cous et autres dingues de vitesse pure. Sur ce vaste lac salé au milieu de l’Utah, aux Etats-Unis, les engagés viennent lancer leurs machines expérimentales dans des runs vertigineux. Âmes sensibles s’abstenir.

Cette semaine de haute performance a débuté avec un record :...

Cette semaine de haute performance a débuté avec un record : celui de la Triumph la plus rapide de tous les temps. Soyons honnête, elle n’a pas grand chose à voir avec la célébrissime moto Bonneville (déjà issue d’un précédent record en 1956). Ici, le constructeur britannique a placé son prototype « Triumph Infor Rocket Streamliner » entre les mains de Guy Martin, pilote star du Tourist Trophy. Résultat : une pointe à 441km/h pour ce cigare roulant de plus de 1000 ch (2 moteurs de Rocket III).


Cette semaine de haute performance a débuté avec un record : celui de la Triumph la plus rapide de tous les temps. Soyons honnête, elle n’a pas grand chose à voir avec la célébrissime moto Bonneville (déjà issue d’un précédent record en 1956). Ici, le constructeur britannique a placé son prototype « Triumph Infor Rocket Streamliner » entre les mains de Guy Martin, pilote star du Tourist Trophy. Résultat : une pointe à 441km/h pour ce cigare roulant de plus de 1000 ch (2 moteurs de Rocket III).


IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.