X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Nico Rosberg, objectif 2016

Nico Rosberg, objectif 2016

Par Bérénice Marmonier, le 17 décembre 2015

Après avoir terminé deuxième au championnat du monde derrière son coéquipier Lewis Hamilton, Nico Rosberg semble plus motivé que jamais pour la saison 2016. Le pilote allemand était à Vienne début décembre, à l'occasion du lancement de la nouvelle collection de bijoux Thomas Sabo, dont il est l'ambassadeur. Rencontre.

La saison de Formule 1 terminée, Nico Rosberg s'est envolé, en famille, sur l'île d'Ibiza. Mais l'Allemand, ambassadeur Thomas Sabo, a pris de temps de venir à Vienne pour découvrir la nouvelle collection du créateur allemand. Rendez-vous dans le magnifique Park Hyatt de la capitale autrichienne pour une interview chrono avec un Nico Rosberg, déjà tourné vers 2016. 

 

Vous finissez sur la seconde place du podium du championnat du monde. Comment vous sentez-vous après cette saison ?

Ce fut une saison décevante car l’autre à gagner. Enfin, mon cher coéquipier a remporté le championnat. Mais j’ai vécu une belle fin de saison, je suis très content d’avoir gagné ces dernières courses et d’avoir pointé en pole position plusieurs fois. Cela me donne donc de l’élan pour la saison prochaine.

 

Quelle course vous a le plus marquée ?

J’aurais d’habitude dit Monaco, car Monaco c’est chez moi. Et c’est le plus beau prix du circuit. Et être sacré chez moi a une saveur particulière. Mais cette année, je dirais le Grand Prix du Mexique. Le podium a été organisé dans un stade de baseball rempli de centaines de personnes qui criaient. Ce fut un moment incroyable.

 

L’ambassadeur des bijoux Thomas Sabo que vous êtes a-t-il un bijou ou objet fétiche ?

Non pas vraiment, mais si je décroche la pole position sur un Grand Prix avec un bracelet au poignet, je le reporterai le lendemain pour la course. Je suis un peu superstitieux. Mais, j’aime les bracelets « Love Bridge » de la nouvelle collection Thomas Sabo que l’on peut graver. Thomas (Sabo, le créateur de la marque homonyme, ndlr) m’en a offert un pour la naissance de ma fille Alaïa.

 

Devenir père vous a-t-il changé ?

Non, pas vraiment. Mais je suis plus heureux quand je rentre à la maison.

 

Qu’est-ce que cela représente de grandir à Monaco ?

C’est sûr que cela peut paraître spécial. Mais pour moi, vivre à Monaco est normal, j’ai toujours vécu là-bas et je continue d’y habiter toute l’année. Je me promène le long de la plage, je joue au football… Mais le fait de vivre dans une ville aussi luxueuse a forcément quelque chose d'anormal.

 

Comment définiriez-vous votre style ?

Cela dépend. Mais je dirais que mon style est smart casual. Par exemple, j’aime porter un chino avec une veste légère. Je créé d’ailleurs mes vestes sur-mesure. Je les designe avec l’aide de ma femme et je les fais faire chez un tailleur italien basé à Bologne. C’est cher mais j’aime ça. C’est important de renvoyer une bonne image.

 

Etes-vous fan d’un autre sport ?

Oui, je suis beaucoup le pilote italien Valentino Rossi. Je suis aussi un grand fan de vélo donc je regarde le Tour du France de près. Et côté football, je supporte le Bayern Munich.

 

Qu’aimez-vous faire de votre temps libre ?

Je m’intéresse beaucoup à la gastronomie, à la haute cuisine française et son foie gras. Mon restaurant préféré au monde est celui de Joël Robuchon, à Monaco. Ma femme cuisine très bien aussi. Nous avons un jardin dans notre maison à Ibiza alors nous allons cueillir les légumes frais le matin pour ensuite les préparer.

 

Vous cuisinez aussi ?

Non, j’ai essayé de nombreuses fois mais ça ne le fait pas (rires).

 

Qu’avez-vous prévu de faire jusqu’au départ du prochain championnat du monde le 20 mars 2016 ?

En ce moment, je passe du temps avec ma famille à Ibiza et on retournera à Monaco pour le Nouvel An. Je n’ai rien prévu de spécial, je préfère passer du temps chez moi.

 

Nico Rosberg et le top Georgia May Jagger dans la boutique Thomas Sabo à Vienne.

www.thomassabo.com

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.