X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Maria Sharapova perd ses sponsors

Maria Sharapova perd ses sponsors

Par Bérénice Marmonier , le 08 mars 2016

En admettant avoir été contrôlée positive au meldonium lors du dernier Open d’Australie, Maria Sharapova voit ses fidèles sponsors s’esquiver. Et va ainsi perdre des millions de dollars.

Le tenniswoman russe Maria Sharapova a admis, lundi soir lors d’une conférence de presse à Los Angeles, avoir fait l’objet d’un contrôle positif au meldonium durant l’Open d’Australie. Elle va donc être suspendue à titre conservatoire à partir du 12 mars « en attendant qu’une décision soit prise sur son cas », a annoncé la Fédération internationale de tennis (ITF). Et l’actuelle numéro 7 mondiale est aussi mise de côté par ses sponsors. Nike a annoncé avoir suspendu son contrat avec la joueuse – un deal à 100 millions de dollars sur 8 ans ce qui en fait le plus gros contrat entre Nike et une athlète féminine. « Nous sommes attristés et surpris par l’information concernant Maria Sharapova. Nous avons décidé de suspendre notre relation avec Maria le temps de l’enquête », a déclaré KeJuan Wilkins, un porte-parole de la firme américaine.

Et après Nike, c’est l’horloger suisse Tag Heuer qui a stoppé son partenariat avec la Russe, commencé en 2004. Dans un communiqué, Tag Heuer explique que Maria Sharapova était sous contrat jusqu’au 31 décembre 2015 et qu’une prolongation était en pourparlers. Mais au vu de ses récentes déclarations, la marque suisse a suspendu les négociations et a décidé de ne pas renouveler ce partenariat. Le constructeur automobile, Porsche, qui est actuellement lié à Maria Sharapova a « choisi de repousser toutes les activités prévues » en attendant d’en savoir plus. Ses autres sponsors, Avon et Evian, ne se sont pas encore prononcés.  

La Russe, qui risque une sanction allant de deux à quatre ans de suspension, perd donc gros. Elle était pourtant la sportive la mieux payée au monde en 2015 selon le magazine Forbes avec 29 millions de dollars de gain.

Retrouvez d'autres sportifs lachés par leurs sponsors ICI.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.