X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Luka Karabatic : « On veut conserver notre titre »

Luka Karabatic : « On veut conserver notre titre »

Par Bérénice Marmonier , le 01 août 2016

A quelques jours de l'ouverture des Jeux Olympiques au Brésil, Sport & Style a soumis son questionnaire spécial Rio au handballeur français Luka Karabatic, qui participera à sa première olympiade. Au programme : souvenirs d'enfance, objectifs sportifs et extra-sportifs.

Les JO en trois mots ?
Pour commencer, « fête ». Enfin pas fête dans le sens « bringue », mais plutôt parce que c’est la fête du sport. Tout le monde a les yeux rivés sur cet événement. C’est aussi une communion entre les sportifs, un partage, avec beaucoup d’émotions. Je pourrais en donner plein (rires).

Vos souvenirs d’enfance des JO ?
J’ai toujours suivi les JO depuis très jeune. Avec mon père, on aimait se répéter les différentes villes où se sont passées les JO avec les années. Je les connaissais toutes. Concernant mes souvenirs, vu que je suivais de près mon frère, je me rappelle de l’épopée des Bleus en 2008 et 2012. Mais mon premier souvenir serait en 2000 quand David Douillet a gagné la médaille d’or en judo.

Trois sportifs qui ont marqué les dernières éditions des JO pour vous ?
L’équipe de France de handabll forcément. Après je pense à Usain Bolt, qui a tout rafflé. Teddy Riner aussi qui domine sa catégorie, c’est un vrai athlète olympique.

Vos objectifs sportifs et extra-sportifs ?
Forcément conserver notre titre. Mais avoir une médaille aux JO qu’elle soit en or ou non, à une plus grosse signification q'une médaille aux Mondiaux par exemple. Surtout que ce sera mes premiers Jeux. Et concernant mes objectifs extra-sportifs, je dirais pouvoir profiter de l’événement, tout en restant concentrer. On va jouer sur les 15 jours, donc on n’aura pas vraiment du temps libre pour profiter.

La préparation, c’était l’enfer ?
On l’a commencé fin juin après 20 jours de vacances. Forcément, on aurait aimé avoir quelques jours en plus pour se reposer, la saison fut très longue. Mais pour un tel événement, on se doit d’être au niveau et de bien gérer notre préparation. C’est une compétition très éprouvante, on joue tous les deux jours contre les meilleures équipes du monde.

Quels autres sports allez-vous suivre pendant la compétition ?
Je vais déjà essayer de suivre tous les athlètes français de la team All Bleus qui sont en lice, surtout que l’on a pas mal de chances de médailles dans différentes disciplines. Je pense que je regarderai ça à la télé vu que l’on joue tous les deux jours.

Rio ça vous évoque quoi ?
A la base, ça m’évoque plus les vacances (rires). Il ne va pas falloir se tromper. C’est un endroit mythique, c’est le soleil, l’Amérique du Sud, ça donne envie.

Il y aura quand même un peu de fun à la fin ?
Pour nous, handballeurs, ça va être compliqué vu que l’on va jouer jusqu’à la fin de la compétition. Et que notre préparation en club commencera très rapidement après les Jeux. Peut-être que l’on savourera une nuit mais pas beaucoup plus.

Une playlist ?
J’écoute beaucoup d’hip hop ou d’électro comme Drake, Future, Rihanna, Beyonce… Je dois avoir 15000 chansons sur mon IPod donc ça varie beaucoup.

Le sportif le plus stylé de la compétition ?
Les basketteurs américains Kevin Durant ou LeBron James. Il y a aussi Russell Westbrook mais son style est un peu trop pointu pour moi (rires).

Le rugbyman Julien Candelon m’a dit que c’était vous le plus stylé…
(rires). C’est gentil, c’est vrai que je fais attention à mon style depuis que j’habite à Paris. Mais il y en a vraiment des plus stylés que moi.

Votre porte-bonheur ?
Je n’en ai pas vraiment, j’essaye de ne pas trop être superstitieux. C’est plutôt des routines dans la préparation avant les matches comme les mêmes séries d’échauffement, les mêmes exercices dans le même ordre, dans un moment précis.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.