People Montres : qui porte quoi en équipe de France ?
© Agnès Dherbeys Par Paul Miquel, le 19 novembre 2013

Montres : qui porte quoi en équipe de France ?

Hublot, Audemars Piguet, Rolex, Jaeger-LeCoultre, Richard Mille... les footballeurs aiment les montres. Rien d’illogique, ils ont les moyens d’assouvir leur passion. Enquête sur les goûts (et les coûts) horlogers des joueurs de l’équipe de France.

« Il y a encore quelques années, dans les vestiaires des pros, les joueurs étaient dingues de voitures, ils ne parlaient que de ça », se souvient un agent français de footballeurs célèbres. « Aujourd’hui, ça parle toujours un peu de bagnoles, de chiffons, de filles, de mode et surtout de montres. Il y a toujours deux ou trois magazines spécialisés qui traînent dans les sacs d’entraînement. » C’est donc clair : les footballeurs, qui ont les moyens de leurs envies, sont dingues de tocantes. Ils sont obnubilés par les montres, ces grigris mécaniques coûteux, véritables objets statutaires devenus d’authentiques marqueurs sociaux. Certains les aiment grosses, voyantes, serties de diamants, en or ou en platine, d’autres (plus rares) les préfèrent discrètes, techniques, en titane ou en carbone, à la pointe de la nouveauté. Et les Bleus de Didier Deschamps n’échappent pas à la tendance. Au contraire, ils assument leur attirance pour les belles mécaniques. Sport & Style a mené sa petite enquête à Clairefontaine (et ailleurs) pour savoir ce que portent réellement les Bleus. Verdict ? On sent une âme de collectionneurs chez certains (Abidal, Ribéry, Evra, Cabaye, Sakho) et un fort attrait pour les montres de sport précieuses un peu bling.

Tiercé gagnant
Trois marques sortent du lot. Dans l’ordre d’apparition aux poignets : Hublot, Rolex et Audemars Piguet. Sur la première marche du podium ? Hublot, sans conteste. La stratégie de sponsoring sportif tous azimuts de cette maison appartenant à LVMH (Manchester United, Bayern Munich, PSG, FIFA, Pelé, Maradona, etc) ne laisse manifestement pas indifférents les joueurs de l’équipe de France. Ils en possèdent quasiment tous une, généralement un chrono Big Bang ou Classic Fusion : Steve Mandanda, Mickaël Landreau, Franck Ribéry, Blaise Matuidi, Moussa Sissoko Mathieu Valbuena, Patrice Evra, Jérémy Ménez, Olivier Giroud ou encore Bacary Sagna. Certains osent même quelques extravagances : Olivier Giroud porte ainsi une Big Bang en or rouge dite « Porto Cervo » avec lunette sertie de diamants et bracelet en caoutchouc blanc (24 700 €). Collectionneur, Mamadou Sakho va un peu plus loin avec un modèle également en or rouge et serti de diamants, mais avec un bracelet en or massif, probablement une commande spéciale dans la mesure où les bracelets en caoutchouc sont l’une des signatures fortes de Hublot.

Des stars de l’horlogerie au poignet
Sans surprise, Rolex arrive en seconde position. Bafé Gomis oscille entre sa Submariner « Verte » (référence 16610LV de 2003) cotant environ 7 000 € sur le marché de l’occasion et un chrono Daytona dit « bicolore » en or et acier (13 700 €). Rio Mavuba a le même. Jérémy Ménez, lui, n’y va pas par quatre chemins : il a aussi choisi un chrono Daytona mais le modèle 100 % or jaune, bracelet compris (28 200 €). Amateur d’horlogerie, Patrice Evra possède aussi un Daytona, cadran noir, mais en acier. Clément Grenier est plus sobre avec sa Submariner sans date et lunette Cerachrom (référence 114060, 6 000 €). Mathieu Debuchy, lui, a craqué pour une Deepsea, la star des montres de plongée (9 800 €). Chez les Bleus, Audemars Piguet ne laisse pas non plus indifférent. Preuve de son goût affirmé pour l’horlogerie de qualité, Éric Abidal est même un fan absolu. Il porte soit une Royal Oak Dual Time en acier (17 590 €), soit une Royal Oak Offshore Survivor (une série limitée datant de 2008 qui cote entre 25 000 et 30 000 € sur le marché de l’occasion), soit un chronographe Royal Oak Offshore classique. Grand amateur de montres, Franck Ribéry aime – quand il n’est pas obligé d’arborer son chrono Hublot du Bayern – porter une Royal Oak « toute simple » en or jaune et cadran blanc ou un imposant chrono Offshore en or rose. Yohan Cabaye, qui n’est pas le dernier à apprécier les belles mécaniques, possède aussi une Royal Oak Offshore en or rose (44 990 €).

Des choix plus pointus
Les plus audacieux votent Richard Mille, une marque ultra pointue et élitiste connue pour utiliser des matériaux de très haute technologie. Samir Nasri, Yohan Cabaye et Karim Benzema font partie du petit club fermé des propriétaires. Ce dernier possède un chrono Flyback RM11 Felipe Massa vraisemblablement en titane (entre 50 000 et 60 000 € d’occasion). Jaeger-LeCoultre a les faveurs du coach, Didier Deschamps, qui ne quitte plus sa Master Compressor Chronograph (environ 10 000 € sur la cote de l'occasion). La Jaeger-LeCoultre de Mamadou Sakho vaut beaucoup plus cher. Il s’agit d’une montre de très haute horlogerie, à savoir une Master Tourbillon en or rose sertie de diamants (75 000 €). Et puis, chacun impose ses choix au gré de ses envies. Hugo Lloris porte une TAG Heuer Grand Carrera Calibre 36 RS1 Caliper (environ 8 000 €), Laurent Koscielny un chrono Bell & Ross BR01 (4 800 €) et Loïc Rémy une Cartier Santos 100 montée sur bracelet caoutchouc (une référence de 2007 cotant environ 4 000 € d’occasion). Les petits nouveaux la jouent plutôt discret. Raphaël Varane vote Chopard avec un chrono Mille Miglia (environ 4 000 €) et Paul Pogba arbore une petite Gucci digitale à bracelet blanc (environ 900 €). La palme de l’originalité revient sans conteste à Mathieu Valbuena avec sa Jacob & Co Grand GR5-30 en PVD noir et ses cinq cadrans (environ 4 000 €). Une montre iconoclaste au look d’ovni. À propos, l’ambassadeur de Jacob & Co s’appelle Cristiano Ronaldo...