X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

Invictus Award, la saison 2

Par Alice Morabito , le 01 septembre 2014

Sept athlètes, des défis sportifs à relever et vous pour faire l’arbitre. Tous les ingrédients sont là, la saison 2 de l’Invictus Award peut commencer ! Portraits de ces gladiateurs modernes.

Votez pour l'athlète de votre choix...

Votez pour l'athlète de votre choix sur www.pacorabanne.com

Lukas Haensch
Âge : 26 ans
Nationalité : Allemand
Discipline : crossfit
Lieu de résidence : Dublin
Projet : transmettre les valeurs fondamentales du sport (morale, discipline, détermination) via l’enseignement du crossfit aux enfants défavorisés de Berlin et leur enseigner les technologies. Le tout par le biais de l’association TeachFirst, qui œuvre dans le domaine de l’éducation et lutte contre les inégalités.
Activité(s) extra-sportive(s) : animateur de communautés web, spécialisé en design centré utilisateur chez Google. Lukas est passionné par la recherche et le développement dans l’ergonomie des logiciels.
Atout majeur ? J’ai une grande capacité de concentration et les idées claires.
Talon d’Achille ? Je suis calme. Un peu trop ?

Sport routine

Rythme habituel hors compétition ? Je pratique une heure de sport tous les jours – sauf le vendredi –, le matin en général, dont 25 minutes de crossfit. C’est très intense. Mais comme mes journées au bureau sont très denses, je n’ai plus le temps après.

La semaine idéale pour le commun des mortels ?
Le plus régulièrement possible ! Ce qui est bien avec le crossfit, c’est que même si l’on n’est pas le meilleur dans un domaine, on peut être bon un peu partout, qu’il s’agisse de gym, muscu, poids.
Primo : le travail sur la barre fixe avec les tractions pour travailler le haut du corps. On commence par 2 tractions normales puis on passe le buste au-dessus de la barre, les bras tendus sur celle-ci. Et ça 10 fois.
Deuxio : pour travailler la poitrine, on se concentre sur les pompes. Il y a beaucoup de variations. Comme, par exemple, descendre en allant sur les côtés. Ou descendre droit puis décoller les mains et les pieds du sol en se propulsant à la remontée. On peut commencer par minimum 5 pompes et augmenter progressivement sur 4 sets.
Troisio : pour les abdos, le « toes to bar » est parfait. Suspendu à la barre fixe, on lève 15 fois les jambes tendues jusqu’à la tête. Deux autres variantes possibles : une fois levées, les jambes oscillent à droite et à gauche, et ce 8 fois. Ou alors on exécute du « front lever ». Le corps est totalement à l’horizontale, et les jambes décrivent des ciseaux.

 


Votez pour l'athlète de votre choix sur www.pacorabanne.com

Lukas Haensch
Âge : 26 ans
Nationalité : Allemand
Discipline : crossfit
Lieu de résidence : Dublin
Projet : transmettre les valeurs fondamentales du sport (morale, discipline, détermination) via l’enseignement du crossfit aux enfants défavorisés de Berlin et leur enseigner les technologies. Le tout par le biais de l’association TeachFirst, qui œuvre dans le domaine de l’éducation et lutte contre les inégalités.
Activité(s) extra-sportive(s) : animateur de communautés web, spécialisé en design centré utilisateur chez Google. Lukas est passionné par la recherche et le développement dans l’ergonomie des logiciels.
Atout majeur ? J’ai une grande capacité de concentration et les idées claires.
Talon d’Achille ? Je suis calme. Un peu trop ?

Sport routine

Rythme habituel hors compétition ? Je pratique une heure de sport tous les jours – sauf le vendredi –, le matin en général, dont 25 minutes de crossfit. C’est très intense. Mais comme mes journées au bureau sont très denses, je n’ai plus le temps après.

La semaine idéale pour le commun des mortels ?
Le plus régulièrement possible ! Ce qui est bien avec le crossfit, c’est que même si l’on n’est pas le meilleur dans un domaine, on peut être bon un peu partout, qu’il s’agisse de gym, muscu, poids.
Primo : le travail sur la barre fixe avec les tractions pour travailler le haut du corps. On commence par 2 tractions normales puis on passe le buste au-dessus de la barre, les bras tendus sur celle-ci. Et ça 10 fois.
Deuxio : pour travailler la poitrine, on se concentre sur les pompes. Il y a beaucoup de variations. Comme, par exemple, descendre en allant sur les côtés. Ou descendre droit puis décoller les mains et les pieds du sol en se propulsant à la remontée. On peut commencer par minimum 5 pompes et augmenter progressivement sur 4 sets.
Troisio : pour les abdos, le « toes to bar » est parfait. Suspendu à la barre fixe, on lève 15 fois les jambes tendues jusqu’à la tête. Deux autres variantes possibles : une fois levées, les jambes oscillent à droite et à gauche, et ce 8 fois. Ou alors on exécute du « front lever ». Le corps est totalement à l’horizontale, et les jambes décrivent des ciseaux.

 


Lire l'article : Invictus Award, la saison 2
IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.