X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

Les athlètes dans tous leurs états

Par Adrien Bonfante , le 24 septembre 2015

Connus pour leurs performances sportives, les athlètes de haut niveau dissimulent parfois des dépendances peu glorieuses... Top 10 des champions addicts à la drogue, l’alcool et autres ivresses de la vie.

Suzy Favor Hamilton, call-girl de luxe	 	Raconté dans son livre...

Suzy Favor Hamilton, call-girl de luxe

 

Raconté dans son livre sorti aux États-Unis il y a deux semaines, le destin de Suzy Favor Hamilton est pour le moins hors du commun. En effet, après avoir couru pour l’équipe d’athlétisme américaine – notamment durant les Jeux olympiques de 1992, 1996 et 2000 –, l’athlète s’est passionnée pour le sexe au point d’en devenir nymphomane. Totalement accro au sexe, Suzy se fait alors appeler « Kelly Lundy » et cherche sans cesse de nouvelles sensations fortes.
Tout cela à cause de sa bipolarité. « Ça aurait pu être la drogue, l’alcool ou le jeu, mais pour moi, le sexe était le truc le plus fort pour calmer mon mal. Vous en venez à faire des trucs de plus en plus dingues, mais vous, vous ne voyez rien de dingue à ça » explique t-elle. Après avoir proposé des plans à trois à son mari, elle commence à rencontrer des inconnus. « Mon premier client était un cow-boy de 47 ans, Paul. Après une heure en sa compagnie, il m’a passé une enveloppe. À l’intérieur, il y avait 10 billets de 100 dollars. Mon tarif était de 500 dollars. Il m’avait payé le double ! Ça a rendu le truc encore plus dingue ! ». Ses tarifs s’élèveront jusqu’à 6 000 dollars pour 24 heures, ce qui la placera dans le classement des prostituées les plus chères de Las Vegas. Dans son livre, l’ex-athlète raconte qu’elle est maintenant guérie de son addiction.


Suzy Favor Hamilton, call-girl de luxe

 

Raconté dans son livre sorti aux États-Unis il y a deux semaines, le destin de Suzy Favor Hamilton est pour le moins hors du commun. En effet, après avoir couru pour l’équipe d’athlétisme américaine – notamment durant les Jeux olympiques de 1992, 1996 et 2000 –, l’athlète s’est passionnée pour le sexe au point d’en devenir nymphomane. Totalement accro au sexe, Suzy se fait alors appeler « Kelly Lundy » et cherche sans cesse de nouvelles sensations fortes.
Tout cela à cause de sa bipolarité. « Ça aurait pu être la drogue, l’alcool ou le jeu, mais pour moi, le sexe était le truc le plus fort pour calmer mon mal. Vous en venez à faire des trucs de plus en plus dingues, mais vous, vous ne voyez rien de dingue à ça » explique t-elle. Après avoir proposé des plans à trois à son mari, elle commence à rencontrer des inconnus. « Mon premier client était un cow-boy de 47 ans, Paul. Après une heure en sa compagnie, il m’a passé une enveloppe. À l’intérieur, il y avait 10 billets de 100 dollars. Mon tarif était de 500 dollars. Il m’avait payé le double ! Ça a rendu le truc encore plus dingue ! ». Ses tarifs s’élèveront jusqu’à 6 000 dollars pour 24 heures, ce qui la placera dans le classement des prostituées les plus chères de Las Vegas. Dans son livre, l’ex-athlète raconte qu’elle est maintenant guérie de son addiction.


lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.