X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.

Les sportifs et leur porte-bonheur

Par Rémi Nanni , le 26 mai 2016

Le sport créé de la passion, de l’émotion, de l’irrationnel. Et comme tout n’est pas toujours sous contrôle, les sportifs ont tendance à s’en remettre à des petits rituels ou des objets fétiches avant les rencontres importantes, ce qui participe à entretenir le mythe autour de certaines grandes exploits sportifs. Retour sur ces porte-bonheur qui ont fait gagner les athlètes.

Rafael Nadal, le slip et la montre :	Rafael Nadal est l’archétype...

Rafael Nadal, le slip et la montre :

Rafael Nadal est l’archétype du sportif avec des TOC. Le Majorquin, 9 fois vainqueur de Rolland Garros et toujours en course pour gagner sa dixième coupe sur la terre battue parisienne, est probablement le tennisman avec le plus de rituels avant et pendant le match. Parmi les plus notables on peut retenir le fait qu’il relève ses chaussettes à chaque point, toujours à la même hauteur (15 cm selon les experts). De plus, il se gratte systématiquement le derrière, remplaçant ainsi l’élastique de son caleçon avant chaque service.

 

Certains disent même que ce caleçon est le même depuis le début de sa carrière, chose jamais confirmée ni démentie par l’intéressé. Le grand Rafa serait donc le plus superstitieux de tous les tennisman. Il possède d’ailleurs son prototype de montre fétiche à 500,000 euros, qu’il garde dans un coffre religieusement avant chaque finale, car l’objet, convoité, a déjà été volé plusieurs fois.

 

Photo © Yann Caradec


Rafael Nadal, le slip et la montre :

Rafael Nadal est l’archétype du sportif avec des TOC. Le Majorquin, 9 fois vainqueur de Rolland Garros et toujours en course pour gagner sa dixième coupe sur la terre battue parisienne, est probablement le tennisman avec le plus de rituels avant et pendant le match. Parmi les plus notables on peut retenir le fait qu’il relève ses chaussettes à chaque point, toujours à la même hauteur (15 cm selon les experts). De plus, il se gratte systématiquement le derrière, remplaçant ainsi l’élastique de son caleçon avant chaque service.

 

Certains disent même que ce caleçon est le même depuis le début de sa carrière, chose jamais confirmée ni démentie par l’intéressé. Le grand Rafa serait donc le plus superstitieux de tous les tennisman. Il possède d’ailleurs son prototype de montre fétiche à 500,000 euros, qu’il garde dans un coffre religieusement avant chaque finale, car l’objet, convoité, a déjà été volé plusieurs fois.

 

Photo © Yann Caradec


lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.