Week-end Corsica Classic
© Patrick Swirc Par Katia Kulawick-Assante, le 12 juillet 2013

Corsica Classic La régate de voiliers d'exception

Entre ciel et mer, le long des plus belles côtes corses, la régate de voiliers de tradition Corsica Classic vogue de port en port pour une semaine très sport et très style.

Minuit. Grosse mer. Tempête. Navire au large. » Si les phares n’étaient pas automatisés, cette phrase tirée des Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet – écrite après avoir passé cinq longues semaines seul sur les îles Sanguinaires – serait encore d’actualité fin août. Il y a comme une sensation de temps qui s’arrête quand l’armada de la Corsica Classic débarque dans un nouveau port. Ces Vieilles Dames, comme les appellent respectueusement les marins, en moyenne centenaires, sont du genre high maintenance. Et physique. On tire, on pousse, on mouline, on borde, on choque. Ça grince, ça sent le bois, l’authenticité. Une trentaine de vieux gréements, qui ont tous une histoire – ou au moins, un architecte – remarquable, se rassembleront le 25 août prochain pour longer les côtes corses entre Calvi et Porto-Vecchio, au long de sept étapes en sept jours. Une course-croisière où la compétition est le moteur des hommes et son essence, la voile. Deux cent-cinquante marins de tous horizons, de tous pays, parcourront ensemble et les uns contre les autres ces côtes magiques. Comme les flottes qui, pendant des siècles, ont envahi la Corse – les Vikings, les Romains, les Maures, les Sarasins ou les Génois –, les aventuriers de la Corsica Classic s’avancent en une caravane mêlant bois précieux et voiles nobles. Sauf qu’eux n’ont plus rien à conquérir, à part profiter le plus possible de ce voyage unique : une croisière en mode sport pour gentlemen venus des quatre coins de la planète.

Du 26 août au 1er septembre
www.corsica-classic.com

 

Calvi
L’escale. Cette ancienne escale romaine, renforcée d’une citadelle génoise, fut la capitale de la Corse et Christophe Colomb y serait né. Caressée par les vents d’ouest, Calvi vue de la mer offre toute sa splendeur. Après la revelata, c’est le début de la haute mer et de l’aventure.
La pause Sport & Style. La Signoria. Le Relais & Châteaux tenu par le couple Ceccaldi est une table, un spa Casa Nera et un domaine impérial.
www.hotel-la-signoria.com

Girolata
L’escale. Avec comme seul accès la mer, Girolata est l’un des trésors des côtes corses. Au mouillage, on croise Steven Spielberg et Kate Moss qui viennent profiter de la quiétude de ce site mondial classé au patrimoine de l’Unesco et surplombé d’une double tour génoise. Les meilleurs moments ? Le lever et le coucher de soleil. Au large, on apperçoit le golfe de Porto et ses calanques.
La pause Sport & Style. Il n’y a que cinq restaurants à Girolata et le ravitaillement est compliqué, donc réservation obligatoire. Sinon, seul remède : rester sur son bateau !

Ajaccio
L’escale. Après le Cap Feno, on débouche sur le phare des Sanguinaires – décrit par Alphonse Daudet comme « une île rougeâtre et d’aspect farouche » – et la pointe de Parata avant d’entrer dans sa baie. Fondée au XVe siècle, la cité navale de Napoléon est devenue une station balnéaire prisée par les Anglais avant de tomber en décrépitude. La vieille ville garde un intérêt authentique, malheureusement déclassé par une architecture sauvage aux alentours.
La pause Sport & Style. Le Palm Beach, un hôtel 4 étoiles (et une étoile au Michelin pour son restaurant) posé sur le sable blanc des Sanguinaires et à la cuisine d’un raffinement parfait. www.palm-beach.fr

Porto Pollo
L’escale. À l’abri des vents d’ouest, ce petit port de pêcheurs du XVIe siècle reçoit l’armada de la Corsica Classic pour la première fois.
La pause Sport & Style. La table de l’Hôtel du Golfe, où son propriétaire officie en cuisine avec passion. www.hotel-porto-pollo.com

Bonifacio
L’escale. Avec ses hautes falaises de calcaire et son fjörd impressionnant, la citadelle qui domine les îles Lavezzi – classées réserve naturelle – est l’une des villes les plus antiques de la Corse, fondée en 828 par le marquis de Toscane, Boniface. Les bouches sont l’un des endroits les plus dangereux de la Méditerranée à cause de leur courant et des récifs.
La pause Sport & Style. L’Hôtel des Pêcheurs. Seul au monde sur les îles Cavallo, c’est un peu les Seychelles, en moins loin.
www.hoteldespecheurs.com

Porto-Vecchio
L’escale. Fondée par les Grecs, la ville fut longtemps infréquentable. C’est désormais ses plages de sable blanc de Santa Giulia et Palombaggia qui attirent le plus gros des touristes durant la haute saison.
La pause Sport & Style. La plage Casadelmar, le petit frère du mythique hôtel éponyme.  Un 5* design exposé plein sud, le domaine compte trois villas et 15 chambres dont trois suites le tout au bord d’une eau cristalline. Le rêve. www.laplagecasadelmar.fr

Sites du groupe Amaury