X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
On a testé un bootcamp urbain au Midtown Studio de Paris

On a testé un bootcamp urbain au Midtown Studio de Paris

Par Bérénice Marmonier , le 21 octobre 2016

Première salle parisienne à proposer des bootcamps urbains (et cela à deux pas des Champs-Élysées), le Midtown Studio a beaucoup fait parler de lui dès son ouverture en 2015. Sport & Style a testé une de ses séances. Décapante.

Le pitch ? C’est à deux pas des Champs-Élysées, au cœur des immeubles résidentiels du XVIe arrondissement de Paris, que s’est ouvert le Midtown Studio il y a un an. Une petite salle de sport nouvelle génération à l’allure et à l’atmosphère très new-yorkaise qui a parié sur les bootcamps urbains. Une première à Paris. « On a voulu créer un nouveau concept sportif mais qui reste très familial pour les 15-65 ans, explique Emmanuel, le cofondateur de la salle et coach. Tout en adaptant aussi notre offre à la clientèle étrangère qui représente 30 % de nos abonnés ». Le Midtown Studio a même été élu « la meilleure fitness class à Paris » et « peut-être la plus hardcore » selon le site Time Out. Et au vu de son succès, une deuxième salle devrait prochainement ouvrir à Paris.

Ca ressemble à quoi ? Une petite salle plongée dans le noir où s’entremêlent des tapis de course, altères, et autres accessoires de tortures. En rentrant, la musique n'a pas encore été lancée mais on sait, à la vue des horloges présentes sur les murs, que notre heure est bientôt arrivé. 

La séance : elle est inscrite au mur à l’entrée de la salle (histoire de nous donner un petit coup de pression au démarrage). Et le programme est riche et varié : sessions de course sur les tapis – à plat, en dénivelé ou en sprint -, abdos, burpees, pompes, fentes… Des exercices que le coach, Emmanuel, distille au cours de la séance (entre 45 minutes et une heure). L’objectif ? Brûler plus de 1000 calories. Mais attention, le training n’est pas brutal. Il mêle des entraînements cardiovasculaires et des exercices de renforcement musculaire. Les exercices sont intenses oui, mais variés, ce qui fait qu'ils sont accessibles même aus sportifs débutants.

Les plus : la proximité avec le coach. Seule une dizaine de personnes est présente à chaque cours, le coach prend donc le temps de conseiller, de motiver, de rassurer. « Je met un point d’orgue à connaître tous les prénoms de mes clients », confie Emmanuel. On a aussi apprécié le design contemporain et scandinave de la salle, bien loin des immenses complexes parisiens. Cette dernière est d’ailleurs partenaire de la marque de sportswear franco-suédoise Ron Dorff, qui combine la fonctionnalité made in Sweden et le style à la française. On peut y retrouver les fameux pulls avec le leitmotiv « Discipline is not a dirty word » (la discipline n’est pas un mot indécent) en vente à l’entrée de la salle. 

Les moins : les séances accueillent une dizaine de personnes et on peut vite se retrouver à l’étroit dans cette petite salle. Idem dans les vestiaires.

Le truc qui tue ? Comme évoqué plus haut, on fait du sport dans l’obscurité, seuls des spots à lumières bleues viennent nous stimuler. « Cela a été prouvé que la rétine est sensible à la lumière bleue et à la lumière violette qu’il y a dedans », explique Emmanuel. « Et les gens souffrent moins du regard des autres dans l’obscurité ». Pas faux…

Ca coute combien ? 30 euros la séance, 250 euros des 10 séances, 460 euros les 20 séances. À noter que le Midtown Studio organise des excursions en montagne, sur inscriptions.

www.midtown-studio.com

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.