X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Ces stades qui valent plus d'un milliard d'euros

Ces stades qui valent plus d'un milliard d'euros

Par Antoine Saint-Cène , le 22 novembre 2017

Chelsea va bientôt revoir de fond en comble son stade et disposera alors de l'enceinte sportive la plus chère d'Europe. Initialement prévu à 500 millions de livres, le coût des travaux devrait dépasser la barre du milliard selon le Times. Zoom sur ces stades de la démesure.

Peu de temps après avoir présenté les installations du nouveau stade de Tottenham, c’est au tour du futur écrin de Chelsea d’impressionner. Non pas par sa taille mais par son coût, qui devrait en faire bondir plus d’un. Initialement l'actuel stade devait être revu de fond en comble pour 500 millions de livres sterling, mais le nouveau Stamford Bridge a vu son coût plus que doubler pour, selon le Times du 17 novembre dernierdépasser le milliard de livres. Le surcoût des rénovations s’explique en partie par la durée des travaux, cinq à six ans pour une livraison espérée pour la saison 2021/22, avec une capacité totale portée à 60 000 places (au lieu des 41 600 places actuelles) d’ici la saison 2024/25. Le prix total du stade va atteindre la barre du milliard de livres (soit 1,2 milliard d’euros), ce qui fera du nouveau Stamford Bridge, le stade le plus cher de la Premier League, et même d’Europe !

À l’échelle mondiale en revanche, le prochain terrain de jeu des Blues se retrouve en queue de peloton. Une demi-douzaine de stades, pour la plupart construits aux États-Unis, dépasse allégrement les montants à dix chiffres (à retrouver dans le diapo ci-dessus) Tout en haut de la liste trône le flambant neuf Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta, qui a coûté la bagatelle de 1,555 milliard d’euros. Deuxième stade le plus cher, le MetLife Stadium, basé dans le New Jersey, a quant à lui nécessité 1,363 milliard d'euros d’investissement. Cependant les stades « milliardaires » ne se limitent pas au territoire étasunien, le stade Olympique de Montréal (Canada) construit pour les JO de 1976 (1,284 milliard d'euros), et Wembley, stade londonien (1,194 milliard d'euros) en sont les exemples.

Un stade à Las Vegas va coûter 1,6 milliard d'euros
Mais faut-il nécessairement dépenser autant pour obtenir un stade très haut de gamme ? En France, l’un des stades les plus récents a demandé un demi-milliard « seulement » (Le Groupama Stadium à Lyon à coûté 480 millions d’euros), il est pourtant l’un des plus fonctionnels du vieux continent et va d’ailleurs organiser la finale de la Ligue Europa le 16 mai prochain.

Et si certains clubs ou franchises font dans la surenchère en investissant massivement dans des arènes imposantes, la tendance à l’avenir sera d’imaginer des stades modulables et éco-responsables.

Pour Rudolph Etienne, directeur délégué de l’entreprise d’ingénierie française Egis (qui ont participé à la conception de la nouvelle U Arena de Nanterre), le but n’est plus de « construire des stades uniquement pour assister à une rencontre sportive, on va essayer d’exploiter au maximum les capacités des stades, organiser d'autres évènements, et trouver d'autres sources de revenus ». Avant de donner la tendance pour les prochaines années « on utilisera des matières recyclables et bio, comme le bois. La construction des stades en dur vont se raréfier, ainsi on verra émerger de plus en plus d’enceintes sportives modulables, démontables et réaménageables ».

Si l’idée des stades éco-responsables est séduisante, elle ne semble pas encore avoir traversé l’Atlantique, la ville de Las Vegas ayant prévu de sortir de terre à l’horizon 2020 un stade qui va exploser le record avec 1,611 milliard d’euros. Une démesure qui venant de la capitale mondiale du divertissement n’étonne pas tant que ça.

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.