X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Les maillots de eSport ont de l’avenir

Les maillots de eSport ont de l’avenir

Par Victor Plantevin , le 28 février 2017

Depuis 2010, rien n’arrête la croissance de l’eSport. Pas surprenant alors que des marques de textile comme Nike et Adidas lancent leur gamme de maillots. Qui accueillent même depuis peu des sponsors maillots.

Le PSG a présenté son premier maillot eSport réalisé par Nike en octobre dernier (à 85 euros pièce, quand même…). Aujourd’hui, voilà que le club parisien dévoile son premier sponsor maillot. Le PSG eSport et le PMU ont en effet officialisé la signature d’un partenariat « d’une année et plus si affinités » selon le club. En s’offrant la manche droite du maillot (pour un montant qui n’a pas été dévoilé), l’entreprise française de paris hippiques se positionne dans le bon wagon, direction l’eldorado des années à venir. Car en 2020, le chiffre total d’audience du eSport devrait atteindre 589 millions de personnes d’après une récente étude de Newzoo. La dynamique ne s’arrête pas là, puisque ce marché pourrait peser plusieurs milliards d’ici quelques années. Une aubaine pour les marques de textile, qui souhaitent profiter de ce nouveau marché pour rebooster les ventes de maillots.

Adidas s’offre la Team Vitality
Comme Nike avec le PSG, Adidas a fait le choix de soutenir l’équipe eSport FC Schalke 04. Mais non satisfaite de ce seul partenariat, la marque aux trois bandes se lance également aux côtés d’une grande équipe française de eSport : la Team Vitality. Preuve s’il en est que l’eSport se démocratise et permet aux sponsors traditionnels de toucher de nouvelles audiences. « Associés à ces marques prestigieuses, les sports électroniques devraient encore améliorer leur exposition et gagner en notoriété » explique Nicolas Maurer, copropriétaire de Vitality. Si bien que d’ici quelques mois, on verra les jeunes arborer fièrement les maillots de leur équipe de eSport préférée.

Dans un secteur qui ne bénéficie pas des droits TV, les équipes sont amenées à miser sur la vente de maillots à l’effigie des idoles de demain. Comme le joueur français Gotaga, membre de Vitality, qui compte déjà plus de 400 000 abonnés sur son compte Twitter. Grâce à ce partenariat, Adidas compte bien s’installer dans le vestiaire des fans de eSport.

Webedia se lance dans l’aventure
Le groupe Webedia, propriétaire de Jeuxvidéo.com ou encore de l’équipe Millenium, a su profiter du succès de la dernière Paris Games Week pour lancer sa plateforme de e-commerce : wearefans.com. « Avant, c’était assez confidentiel et nos produits touchaient les connaisseurs. Désormais, on voit des jeunes de 8 à 14 ans acheter des maillots du PSG ou encore des tee-shirts aux couleurs de la team Millenium », explique Jérôme Stahl, directeur e-commerce de Webedia. Pour les acteurs du monde du jeu vidéo, il n’est pas impossible de voir l’eSport toucher l’intégralité des futures générations. C’est pourquoi, selon Julien Brochet, directeur de l’eSports World Convention, il n y a rien d’étonnant à ce qu’Adidas ou Nike soutiennent des équipes professionnelles. « Le phénomène n’arrête pas de grandir et c’est le meilleur moyen pour les marques de toucher une génération volatile, dont le seul point d’ancrage reste le digital. »

Un maillot aux couleurs de votre équipe
Le phénomène semble si porteur que tout le monde souhaite prendre sa part du gâteau. Si bien que les e-boutiques fleurissent sur la Toile et permettent même pour la plupart de personnaliser son maillot. C’est le cas du site internet ouikos.com qui propose cette option moyennant un supplément de 10 euros. Mais la course à l’originalité ne s’arrête pas là puisque owayo.fr, partenaire de l’équipe anglaise Torpedo, offre la possibilité de créer son propre maillot via un configurateur 3D. Le prix de base est de 37 euros à partir de 10 pièces commandées.

L’équipe française Against All Authority (Team aAa) s’est également lancée à la conquête de ce qui pourrait être la mode de demain. Une bonne opportunité pour cette formation, comptant actuellement plus de 62 000 fans sur sa page Facebook. « Nous voulons profiter de cette dynamique pour accentuer le développement de notre gamme textile » rapporte Yoann Wezemael, directeur général de la Team aAa. Les marques ont bien compris que l’idole des futures générations se trouve peut-être parmi l’élite des sports électroniques. Nul doute que la vente de maillots devrait s’accentuer dans les années à venir et attirer toujours plus de sponsors.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.