X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
6 terrasses de montagne à Paris

6 terrasses de montagne à Paris

Par Laurence Gounel , le 15 décembre 2017

Dernier snobisme parisien ? Faire descendre le lifestyle d’altitude sur le bitume. Histoire d’échapper à la grisaille francilienne, de prendre un dernier shot de convivialité avant le grand chelem des fêtes en famille. Chalets, boule à neige, peaux de bête, toutes les fantaisies sont bonnes pour réchauffer l’hiver à Paris.

Dîner d’altitude en amoureux
Le Chalet Les neiges 1850 du Fouquet’s Barrière

Pour tâter l’ambiance de Courchevel sans passer le périph’ et dans une ambiance intimiste, on peut s’offrir une raclette au milieu des Champs-Elysées : peaux de bêtes, fourrures, mobilier en bois… Le dépaysement fonctionne et dans l’assiette, c’est raclette sélectionnée par le MOF, Xavier Thuret, charcuterie de chez Garcia et omelette norvégienne ou fondue au chocolat (avec la Maison du Chocolat). On commence avec un cocktail au champagne du Chef-barman et MOF, Stéphane Ginouvès.

Menu à 115 € par personne
www.hotelsbarriere.com

L’Après-ski au « Val d’Auteuil »
Brasserie Auteuil

Le rooftop de la Brasserie Auteuil s’est transformé en station de ski cool et branchée avec ses fausses fourrures et une grosse boule à neige. Ours polaire, spains et Mont d’Or rôti… C’est tout l’esprit de Val d’Isère - partenaire, avec Coca-Cola - qui souffle sur l’Ouest parisien. Et bonne surprise, la fête est à petit budget : 29 € les planches à partager, 11 € les bruschette gratinées et 12 € les cocktails chauds.
Bonus : les dimanches 14 janvier et 18 février, formule tartiflette à 29, 50 €  avec Bruschette gratinées, vin chaud et omelette norvégienne inclus. Au son d’un DJ Set qui ambiance tout son petit monde comme à La Folie Douce.

www.auteuil-brasserie.com




Apéro en cabine au Val Monceau
Hôtel Royal Monceau

Dans le genre dépaysant, le patio du Royal Monceau a installé autour du bassin trois cabines téléphériques aux couleurs de Veuve Clicquot. Ambiance bar d’altitude avec des « oeufs » à moumoutes et rondin de bois pour un frichti soigné à la carte : trois cocktails signature au choix ou l’une des cuvées de la maison de champagne, huîtres, hot dog truffé, foie gras, pommes de terre au caviar, gaufres de saumon fumé et macarons signés Pierre Hermé. Intimiste en cabine et ambiance terrasse d’altitude partout autour.
Le détail qui fait la différence : pour les frileux, c’est la maison Fusalp qui met à disposition les pièces les plus stylées à choisir dans le petit chalet attenant.

Jusqu’à mi-février, tous les jours de 15h à minuit
www.leroyalmonceau.com



Réunion de famille au sommet
Le Chalet d’hiver à privatiser du Park Hyatt Vendôme

So chic, le palace de la rue de la Paix a installé sur sa terrasse un petit bijou de chalet en partenariat avec la manufacture horlogère IWC. Ambiance vin chaud sur la terrasse, et à l’intérieur : une grande table en bois brut, de l’or et le décor à l’enduit japonais d’une fenêtre ouvrant sur le petit village suisse de Schaffhausen. C’est bluffant et déjà complet pour tout le mois de décembre. Difficile de résister à l’envie de privatiser cette salle à manger pour réunir 12 copains comme à la maison. Menu en conséquence : 175 € par personne, avec velouté de potimarron et speck, raclette suisse et charcuterie, vacherin glacé et fruits exotiques. Avec la truffe de Provence : 275 € par tête. Mais on a le chalet pour nous, rien que pour nous.

Jusqu’au 15 mars
www.hyatt.com



Chalet Perchoir du Marais

Jamais à court d’ambiances, les Perchoir réajustent leurs boussoles pour toute la saison froide. Dans le Marais, sur le toit du BHV, direction le Danemark pour surfer sur le concept so 2017 : hygge. En mode cocooning, on s’installe sur les peaux de bêtes, on s’affale sur les coussins moelleux et on s’imagine dans une hutte en pleine forêt enneigée avec des snacking typiquement danois. A Ménilmontant, c’est plus original avec l’esprit d’un vraie datcha perdue dans la steppe, vin chaud en renfort. Sinon, gros rondins de bois, tables hautes et tables d’hôtes, kilim et tous les mardis soirs, la cheffe imagine un menu surprise à 30 € tout ronds.
La B.A du froid : le cocktail associatif Comme les autres, qui reverse 1 € pour ceux qui sont en réinsertion au Perchoir de Ménilmontant.

https://leperchoir.tv

Une raclette sur un bateau
La Passerelle

Même équipe que les Perchoir mais avec l’accueil chaleureux de Lucas, genre de grand viking qui pilote les lieux et qui donne le ton. La péniche de Boulogne amarrée près de l’île Saint-Germain se met aussi à l’heure d’hiver. Et profite de la « mangrove » environnante pour rejouer ma cabane au Canada pour la troisième année. Pleine nature, loin des lumières de la ville, on s’installe entre copains pour une raclette au charbon de bois avec une formule à 24 €. Excellente charcuterie et fromages sélectionnés par le Chef et on termine la soirée autour des feux qui crépitent sur le pont, en extérieur. Pour des apéros improvisés, planches de charcuteries, terrines…

Jusqu’à mi-mars, du mercredi au samedi, uniquement le soir
www.lapasserelle-issy.com

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.