X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
On a testé le Drugstore Publicis à Paris

On a testé le Drugstore Publicis à Paris

Par Emmanuelle Jary , le 01 décembre 2017

Chaque mois, Sport & Style s’installe à la table de restaurants qui buzzent. Cette semaine, direction le Drugstore Publicis à Paris. Verdict !

Les plus de 40 ans se souviennent pour certains avec émotion des clubs sandwichs du Drugstore Publicis. C’est pour les retrouver qu’on s’est attablés dans cette institution qui a fait peau neuve il y a quelques mois et dont la carte est pilotée par Éric Frechon, le chef du Bristol. Verdict : un très bon club sandwich qui n’égale malheureusement pas celui d’autrefois dans lequel on trouvait des blancs de poulet rôtis sur la carcasse que des légions de commis ont dépiauté. Aujourd'hui, rentabilité oblige, les blancs arrivent en cuisine prêts à cuire et la consistance, si ce n'est le goût, s'en ressent. Qui niera la saveur et la mâche d'une cuisson sur l'os ? Dommage l'effet « souvenir-souvenir » n'a pas eu lieu.

Mais le plaisir du Drugstore demeure. C’est-à-dire celui de pouvoir commander aussi bien un sandwich mixte, un tartare de bœuf ou un bar mariné aux fruits de la passion. Il y en a pour tous les goûts. La carte se décline en cru/cuit avec deux versions pour un même produit. Exemple : champignons de Paris émincés et haricots verts ou champignons sautés meunière ail et persil. L’idée est sympa. Le résultat convaincant. Avant ou après le ciné, le théâtre ou une expo, et à toute heure de la journée, c’est bien.

133 avenue des Champs-Élysées, 75008 Paris, 01 44 43 75 07.
Carte entre 25 et 50 €. 

 

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.