Galeries Le calendrier Pirelli: les années 70
Par Bérénice Marmonier, le 03 mai 2013

Le calendrier Pirelli: les années 70

Depuis 1964, Pirelli livre chaque fin d’année le plus beau des réceptacles à fantasmes. Distribué gracieusement à 20 000 privilégiés, le calendrier Pirelli magnifie le corps des tops sous l’objectif des plus grands photographes. Retour sur ces photos cultes, de 1964 à 2013.

De 1964 à 1974

L’histoire du fameux « Cal » débute en 1964 avec Robert Freeman, célèbre portraitiste des Beatles. Il photographie des filles, bien évidemment sublimes, sur les plages de Majorque, sur demande de Pirelli UK Limited. Tirage limité, sensualité à tous les étages,… le succès est en rendez-vous et la légende prend forme.
Les débuts sont toutefois timides. Les filles sont habillées ou en sous-vêtement et on ne distingue pas encore l’érotisme si particulier du Cal. Ce n’est qu’en 1972 avec, l’ancien modèle Sarah Moon, première femme auteur du calendrier, que le sein nu apparaît.
Quant à l’édition de Hans Feurer aux Seychelles de 1974, elle remet aux goûts du jour les courbes féminines sortant de l’eau. Telle une James Bond Girl.
Le Cal sera ensuite marqué par une décennie sans parution dû à la crise de l’époque. Il revient en 1984, plus fort et plus érotique que jamais.

Retrouvez les unes du Cal de 1984 à 1992. 

Sites du groupe Amaury