X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
On a testé les intra-auriculaires pour sportifs de Jaybird

On a testé les intra-auriculaires pour sportifs de Jaybird

Par Benoît Carretier , le 16 mars 2017

Le X3 est la grande nouveauté printanière de Jaybird, l’un des spécialistes des casques intra-auriculaires pour sportifs. Et la promesse est bien là : légèreté, maintien, robustesse, qualité sonore…

Nom : X3.

Marque : Jaybird.

Le pitch : Encore peu connu en France, Jaybird est l’un des pionniers des casques audio à destination des sportifs. Créée en 2006 à Salt Lake City (au pays des mormons), la petite start-up ne vit que par ou pour le sport, le lifestyle et l’innovation, nouant des liens avec l’équipe américaine de triathlon, la ligue de beach-volley ou encore le club de football de sa ville. La marque propose une gamme volontairement courte, avec seulement deux casques au catalogue, le tout petit Freedom, présenté comme le casque bluetooth le plus petit au monde, et aujourd’hui le X3, évolution bienvenue de son modèle phare le X2 (logique).

Premier regard. Rien de révolutionnaire. Après tout, rien ne ressemble plus à un casque tour de cou qu’un autre casque tour de cou sportif. Sauf que… Le petit X3 est bluetooth, ce qui fait toute la différence.

Prise en main. Simplissime. D’abord penser à le charger, puis appuyer sur le bouton central de la télécommande et se laisser guider par l’invite vocale qui vous prévient étape par étape du processus d’appairage. Et en trois minutes, c’est fini. Le plus compliqué reste de trouver les embouts (en silicone ou à mémoire de forme) et les ailettes qui conviennent le mieux à votre oreille. Car plusieurs tailles sont disponibles.

Et sur moi ? Le maître mot reste la discrétion, ainsi que la légèreté. Il n’y aurait les écouteurs fichés dans nos oreilles, on en oublierait presque le câble. Une fois trouvé le bon embout, le X3 peut se porter de manière classique ou derrière le cou, en fonction de l’usage. Pour une pratique sportive, on préférera le mode contour d’oreille (derrière la tête donc), et il sera même possible de raccourcir le câble en le fixant avec des petits clips.

Design. Fin et léger, le X3 est 40 % plus petit que son prédécesseur le X2 et dénote par ses coloris disponibles, au nombre de quatre. Oublié le triste casque noir, place au Blackout (noir/argent), au Sparta (blanc/or), à l’Alpha (vert militaire/chrome foncé) et au Road Rash (rouge/chrome foncé).

Technique. Bien pourvu, le X3 bénéficie de nombreuses innovations utiles au quotidien : de petits transducteurs audio de 6 mm permettant de porter le X3 sous un casque (ski, moto, etc.), bluetooth 4.1, qui autorise les intras de se connecter à deux appareils simultanément (le fameux bluetooth multipoint), une toute nouvelle batterie lithium-ion bénéficiant de huit heures d’autonomie après deux heures trente de charge, un mini-chargeur à clipser directement sur la télécommande que l’on peut emporter partout avec soi…

Les plus. L’app MySound, qui offre une série de préréglages d’égalisation et la possibilité de créer son propre profil sonore en fonction de ses goûts, la télécommande placée sur le fil reliant les deux écouteurs, avec laquelle on peut régler le volume, changer de morceau, prendre un appel, la résistance à la sueur, l’excellente tenue dans les oreilles pendant l’effort physique.… Sans oublier la très bonne qualité sonore, qui a grandement progressé depuis la sortie l’an dernier du Freedom, le petit-cousin du X3, et fait de ce dernier l’un des meilleurs casques sportifs actuels.

Les moins. Signe de temps, le son chargé en basses effectue son grand retour sur le marché des casques. Si l’on est allergique aux basses bien présentes, le X3 ne sera pas forcément le meilleur choix. Attention tout de même à l’isolation sonore. Ce qui est une vraie qualité peut devenir un inconvénient si l’on pratique en milieu urbain, car les bruits de la ville sont subitement imperceptibles. Plus anecdotique, l’invite vocale qui annonce la mise sous et hors tension du X3 apparaît un peu agressive, mais on s’y habitue.

Le truc qui tue. La fonction Shareme, qui permet de partager d’une simple manipulation la musique que l’on écoute avec une autre paire de X3. Pratique quand on pratique le sport en duo.

Où l’acheter et à quel prix? Dans toutes les Fnac à 129 €.
www.jaybirdsport.com/en-us

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.