X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Qu’est-ce que le sport et la musique ont en commun ?

Qu’est-ce que le sport et la musique ont en commun ?

Par Claire Byache , le 22 septembre 2017

La question est posée. Retrouve-t-on des similitudes entre le sport et la musique ? Oui. Les fans. L’émotion.
 Le spectacle. Thibault Kuhlmann, directeur général de Universal Music & Brands et Xavier Mévellec, son directeur général adjoint, racontent.

« Au début de l’année 2017, nous 
avons imaginé une sorte de tribune, parue sous la forme d’une étude : « 
Music & Sports : How music increases
sports fan engagement ». Unique, cette étude résume l’expérience que
 nous avons pu acquérir, nécessaire
 pour démontrer que la musique peut
 se mettre au service du sport et ainsi
 créer un système vertueux capable d’accroître l’audience générale. Concrètement ? L’idée est de réussir
 à faire venir plus de personnes lors d’événements sportifs, de faire en
sorte que celles-ci soient plus longtemps captivées (sur place ou face à 
leur écran) pour, au final, augmenter
 le taux d’engagement global. On sait
 que 60% de la population s’intéresse 
au sport et 81% à la musique : la seule question qui vaille, dès lors, est celle-ci : What if we bring a part of music fans into sports ? *

Le meilleur exemple est celui du Super Bowl. Son show de la mi-temps est capable d’égaler voire de surpasser l’audience du match lui-même. Partant de là, nous avons décidé d’approcher des clubs, des fédérations, des entités sportives variées avec lesquelles nous avons commencé à réfléchir aux moyens d’aller plus loin. Comment réellement incarner leur événement ? Très important : les instances sportives doivent être bien accompagnées. Il y a le temps sportif et le temps du show, l’un ne doit pas empiéter sur l’autre. Nous échangeons beaucoup, travaillons main dans la main avec les organisations sportives pour que les deux entités s’épousent naturellement. Nous créons des spectacles à part entière. Originaux. Nous nous demandons, toujours, quel serait le meilleur moment que l’on puisse faire vivre aux spectateurs.

Nous devons penser le show, le construire
Nous devons pouvoir, en quelques minutes seulement, monter une scénographie dans un stade, scénographie qui doit être capable de subjuguer un public venu, à la base, pour voir du sport. Cela implique de choisir l’artiste qui fera le plus l’unanimité à l’instant T. Surtout, nous devons éviter de nous dire : on pose tel DJ au milieu de la pelouse et voilà. Surtout pas. Nous devons penser le show, le construire. Les acteurs impliqués dans cette démarche sont de plus en plus créatifs, témoignent d’une envie de créer des choses de plus en plus engageantes : création d’hymnes, de contenus originaux, etc. Pour faire un parallèle avec l’exemple du Super Bowl, avant, la question qui comptait, c’était : « Qui va gagner ? » Aujourd’hui, c’est « Qui va jouer ? » Voilà.

Ce qui, selon nous, doit devenir une ligne de conduite générale est simple : ce qui importe, c’est le public. C’est tout. L’audience est en droit de bénéficier d’un spectacle qui l’étonne à chaque fois, un spectacle juste, en adéquation avec le moment sportif vécu. A quoi ressembleront les shows de demain ? Nous sommes en veille constante : la technologie change énormément... Souvenez-vous, lors du dernier Super Bowl, Lady Gaga et ses chorégraphies de drones. Le sport et la musique offrent un moment d’évasion. Avoir compris cela fera sans doute, à l’avenir, venir encore plus de gens dans les stades, assister aux événements sportifs ; les instants de communion entre les fans et les supporters auront pour effet de décupler, pour tous, les sensations ressenties. Pendant un match, par exemple, on avait jusqu’ici une partie du stade qui applaudissait et pas l’autre... Lorsque l’artiste entre en scène, désormais, tout change: à cet instant précis, c’est tout le stade, ensemble, qui applaudit. »

* Imaginez ce qu’il se passerait
si nous ajoutions une touche de musique au monde du sport ?

Principaux faits d’arme
Inauguration du Parc Olympique Lyonnais x Will.I.AM
Finale du top 14 de rugby x Bob Sinclar
Grand Prix de Diane x Ayo

FIA World Endurance Championship x The Avener

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.