X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Que vaut le nouveau MacBook Pro et sa fameuse Touch Bar ?

Que vaut le nouveau MacBook Pro et sa fameuse Touch Bar ?

Par Benoît Carretier , le 12 janvier 2017

Dernier-né de la marque à la pomme, le MacBook Pro s’est fait attendre. Si ce portable haut de gamme est toujours aussi puissant, les nouveautés sont à chercher du côté de son look, de plus en plus fin, et surtout de l’énigmatique Touch Bar qui marque l’incursion du tactile sur les ordinateurs Apple. Tour du propriétaire.

Nom : MacBook Pro.

Marque : Apple.

Le pitch : si la récente actualité d’Apple était tournée vers l’iPhone et la nouvelle Apple Watch (en particulier la très réussie version coréalisée avec Nike), il est facile d’oublier que son premier métier est la conception d’ordinateurs. Attendu de pied ferme depuis de nombreux mois par les professionnels et les amateurs de machines puissantes, le nouveau MacBook Pro a surpris avec des choix technologiques osés, comme l’apparition d’un audacieux bandeau LED tactile et une cure de minceur prononcée.

Premier regard. Aucun doute n’est possible, c’est bien un portable Apple, dans la continuité des précédents designs de Johnny Ive, la finesse en plus. Sobre – on évolue tout de même dans la gamme Pro, censée être la meilleure d’Apple –, le nouveau MacBook Pro se pare de deux couleurs très sérieuses : gris sidéral et argent. Pas de place pour la fantaisie avec ce nouveau jouet.

Prise en main. Comme toujours avec Apple, on allume et on se laisse guider. Première bonne surprise, le démarrage est quasi instantané grâce à la présence de série d’un SSD en lieu et place du disque dur. Rapide et silencieux, le MacBook se déverrouille soit par mot de passe au démarrage, soit par le Touch ID, voire en communiquant avec son Apple Watch en sortie de veille. Une des nouvelles fonctions de la dernière version du système, MacOS Sierra, que l’on exploite ici au mieux de ses capacités. On appréciera comme d’habitude la communication (après quelques réglages) avec tous les appareils de l’écosystème Apple : les messages et appels arrivant en simultané sur le MacBook et, au choix, l’iPad, l’iPhone, l’iPod Touch, l’Apple Watch, voire un autre ordinateur.

Et sur mon bureau ? Fermé, le portable se laisse oublier. À peine plus gros qu’une feuille A4, il se fait discret. Ouvert, c’est une autre histoire. Déjà, il est assez beau. Ensuite, grâce à ses 4 ports USB-C (des ports universels sur lesquels on peut brancher indifféremment des disques durs externes, des écrans, l’alimentation ou toutes sortes de périphériques), notre bureau peut accueillir deux écrans 5K (soit deux fois la résolution de la 4K) et deux serveurs RAID pour se transformer en station de travail... ou de jeu.

Design. Dans la droite ligne des derniers produits maison, qui ne cessent de suivre une course dans la finesse, le MacBok Pro 2016 est 17 % plus fin que son prédécesseur (1,49 cm d’épaisseur ordinateur fermé pour le 13 pouces, 1,55 pour le 15 pouces) et aussi plus léger (1,37 et 1,83 kg). Tout pour plaire au premier coup d’œil.

Technique. Si tout n’a pas changé sur ce MacBook Pro, les évolutions sont flagrantes : un trackpad deux fois plus grand qu’auparavant, un nouveau clavier dit « papillon » aux touches plus larges, des haut-parleurs deux fois plus puissants, 4 ports Thunderbolt 3 qui garantissent un débit des données allant jusqu’à 40 Gbit/s, un écran HD rétroéclairé par LED au contraste et au spectre des couleurs impressionnants, le Bluetooth à la dernière norme 4.2, un wi-fi compatible a/b/g/n...

Les plus. Le MacBook Pro ne déçoit pas niveau puissance (même si on l’aurait préféré gonflé aux stéroïdes) et l’affichage de l’écran Retina est toujours aussi parfait. Mais la vraie nouveauté réside dans la présence de la fameuse Touch Bar. Présentée sous la forme d’un bandeau Oled tactile, la barre voit son affichage changer en fonction du logiciel utilisé. Par défaut, elle permet de commander en une touche le volume sonore, la luminosité de l’écran, de faire appel à Siri ou à des raccourcis du Finder. Dans iTunes, elle permet de changer de morceau ou de jongler entre ses playlists, dans Photos de naviguer entre ses photos, dans le navigateur web de passer d’une page à l’autre d’une touche ou de faire défiler ses raccourcis, dans mail de naviguer plus vite dans ses messages et ses dossiers... À chaque logiciel de nouveaux usages, le tout s’apprivoisant très vite et de manière très ludique.

Les moins. L’autonomie, pas toujours à la hauteur des dix heures annoncées par Apple, et la suppression de tous les ports USB traditionnels, remplacés par de l’USB-C, la nouvelle norme appelée à se répandre dans le monde de l’informatique grand public. Un choix drastique résolument tourné vers l’avenir. Si vous avez des clés USB, des disques durs ou si vous voulez juste vous connecter à un réseau informatique filaire, il faudra forcément un adaptateur. Rassurez-vous, on s’y fait très bien.

Le truc qui tue. Cette fameuse Touch Bar, qui se transforme vite en barre à tout faire. Une fois que l’on a mémorisé les gestes et adopté cette nouvelle habitude, on prend plaisir à gagner du temps sur nos logiciels préférés (attention toutefois à posséder les dernières versions pour bénéficier pleinement de la fonction). Si les portables Apple ne seront jamais pourvus d’écrans tactiles selon ses concepteurs, la Touch Bar est le compromis idéal, créant même un niveau de communication supplémentaire avec son outil de travail. Sans oublier bien sûr la présence du Touch ID, qui évite d’avoir à taper son mot de passe à chaque mise en veille.

Où l’acheter et à quel prix? Dans tous les Apple Store, en ligne sur www.apple.com/fr ou chez les revendeurs spécialisés à partir de 1 999 € (écran 13 pouces avec Touch Bar et Touch Id) ou 2 699 € (écran 15 pouces avec Touch Bar et Touch Id).

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.