X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Que vaut le nouvel iPad Pro ?

Que vaut le nouvel iPad Pro ?

Par Benoît Carretier , le 25 juillet 2017

Avec son nouvel écran agrandi de 20 %, le « petit » iPad Pro n’a jamais été aussi beau. Quant au grand, il incarne plus que jamais une alternative à l’ordinateur. Avec ses deux modèles à la puissance démultipliée, Apple pourrait bien remporter son pari. Zoom sur l’iPad Pro 10,5, le compagnon hi-tech de l’été 2017.

Nom : iPad Pro.

Marque : Apple.

Le pitch ? Année après année, modèle après modèle, Apple poursuit l’amélioration de son iPad, qui a lancé le marché des tablettes. Et même si ce dernier continue de fléchir, la quatorzième génération des ardoises, comme les appellent nos amis québécois, place la barre (beaucoup) plus haut. Si le modèle 12,9 ne change pas extérieurement, il se révèle une véritable bête de bête de course, dépassant en puissance nombre d’ordinateurs du marché, qu’il remplace avantageusement dans la majorité des usages. Quant au modèle dit petit, de 10,5 pouces de diagonale, qui prend la suite de l’iPad Pro 9,7, il fait lui sa petite révolution.

Premier regard. Un certain effet “waouh”. S’il est fidèle au design né en 2010, l’iPad Pro 10,5 voit ses bordures latérales subir une cure d’amaigrissement. Difficile de prime abord de distinguer les modèles 9,7 et 10,5 pouces, tant leurs dimensions sont proches. Une fois la tablette allumée, les 20 % de diagonale supplémentaire de l’écran sautent immédiatement aux yeux.

Prise en main. Toujours aussi simple. Comme tous les appareils mobiles d’Apple, on allume, on se laisse guider, on enregistre son empreinte digitale (sur le nouveau capteur Touch ID 2, plus rapide, le même que sur l’iPhone), on charge au besoin la sauvegarde de son ancien iPad, et voilà. Quant au stylet, il suffit toujours de le planter dans le port Lightning pour l’appairer.

Et avec moi ? Maintenant que l’informatique (et l’utilisateur) est passée dans le cloud, l’iPad Pro se pose sans difficulté en remplaçant de l’ordinateur dans 90 % des cas. S’il existe encore certains usages professionnels qui nécessitent une machine de bureau, peu de tâches lui échappent.

Design. Rien de révolutionnaire, puisque l’iPad Pro suit fidèlement les lignes directrices du design édictées par Jony Ive en 2010. Nous sommes en terrain connu et que l’iPad Pro ne connaît pas de révolution stylistique. Un regard attentif permet de remarquer la légère excroissance de l’objectif de l’appareil photo (le même que celui de l’iPhone 7), la cure d’amaigrissement des bordures latérales donc… et la nouvelle police de caractères du mot iPad au dos de la tablette. Le changement dans la continuité.



Technique. Le gros des changements réside dans l’écran, dont Apple a doublé la fréquence de rafraîchissement, de 60 à 120 Hz, ce qui signifie concrètement qu’il peut afficher 120 images par seconde. Grâce au procédé ProMotion, qui s’adapte aux contenus affichés, le gain de fluidité est impressionnant, et cela se ressent en particulier dans la navigation dans les photos ou dans les animations. Notons aussi la fonction True Tone sur toute la gamme, qui module les couleurs à l’écran selon l’environnement dans lequel on évolue. Sans oublier le revêtement antireflet et l’amélioration de la luminosité de l’écran. Appréciable pour la lecture en extérieur.

Les plus. La puissance, grâce à la puce maison A10X, dont les performances sont de 40 % supérieures à l’A9X qui équipait les modèles précédents. Du pain bénit pour les applications gourmandes comme les applications de réalité augmentée annoncées pour la rentrée.

Les moins. Le prix, toujours un peu élevé (en hausse par rapport aux générations précédentes), l’attente insupportable jusqu’à septembre, quand iOS 11 et son flot de nouveautés vont faire passer cet iPad Pro de très réussi à quasiment indispensable (ou presque).

Le truc qui tue. L’écran, encore l’écran, toujours l’écran. 10,5 pouces semble être la taille parfaite pour une toute petite augmentation de taille. Au-dessus, difficile de tenir la tablette à une main.

Où l’acheter et à quel prix ? Dans tous les Apple Store, en ligne sur www.apple.com/fr ou chez les revendeurs spécialisés à partir de 730 € en version 64 Go wi-fi, 899 € en version 64 Go wi-fi et cellulaire (modèle 10,5 pouces), à partir de 909 € en version 64 Go wi-fi, 1069 € en version 64 Go wi-fi et cellulaire (modèle 12,9 pouces).

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.