X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Gosha Rubchinskiy, fer de lance du renouveau de Kappa

Gosha Rubchinskiy, fer de lance du renouveau de Kappa

Par Julien Bihan , le 12 mai 2017

Le monde de la mode pensait avoir tué les enseignes sportswear italiennes des années 90, elle les ressuscite aujourd’hui. Défibrillée par le créateur russe Gosha Rubchinskiy, la marque de sportswear italienne Kappa devient un cas d’école.

Des survêtements et des sweats jaunes, rouges, noirs, blancs pour une toute nouvelle collection… Tous frappés du monogramme culte Omini à la portée paritaire, l’habituel mention du « Kappa » laisse place à quelques lettres de l’alphabet cyrillique : Гоша. Le prénom de Gosha Rubchinskiy, le créateur russe qui a dépoussiéré plusieurs marques de sportswear qui rayonnaient dans les années 1990 : Fila, Sergio Tacchini et Kappa.

Invité en juin 2016 à l’incontournable salon florentin le Pitti Uomo, le designer déroule un défilé splendide rendant hommage à la fois à une jeunesse tout droit sortie de photographies de Larry Clark et à ces entités cultes de la mode. Le show fait sensation, la presse le photographie, le retranscrit et le propage… Cette exposition, ces marques qui se voyaient boudées en profitent. C’est ce que décrypte Jane Wright pour Dazed, chargée de clientèle chez Kappa UK : « Commercialement, la collaboration avec Gosha a été une véritable étape vers la bonne direction pour Kappa. La résurgence du sportswear sur les podiums à travers ces collaborations marche vraiment bien pour nous. Ça nous rehausse et fait savoir que nous sommes de retour. Les magasins cherchent maintenant à s’impliquer avec Kappa. »


©Défilé Gosha Rubchinskiy au Pitti Uomo 2016.

Produit et distribué par Comme des Garçons, la griffe de Gosha Rubchinskiy signe l’émergence d’une génération de designers biberonnés au streetwear qui cherche à bouleverser les codes classiques des maisons haute couture : « La mode, c'est des histoires. Yves Saint Laurent a raconté la sienne, Karl Lagerfeld et Jean Paul Gaultier aussi. Ces créateurs sont dans un autre monde. La fin des années 1990 a opéré un changement radical, la mode a découvert la culture jeune et s'est intéressée aux histoires de la jeunesse », analyse l’intéressé pour i-D.

Un contexte qui permet à une marque oubliée au tournant des années 2000 de se réinventer et de côtoyer régulièrement les Fashion Week : un jour du côté d’une maison parisienne avec un jogging évasé bardé de sequins pour Faith Connexion, un autre de celui d’une maison milanaise avec un survêtement kaki pour Marcelo Burlon.

Des projecteurs d’une nature différente de ceux que Kappa a pu fréquenté lors de son apogée. De nombreux footballeurs iconiques ont porté le monogramme sur leur torse avec leur équipe : Francesco Totti pour la Roma, Zinédine Zidane pour la Juventus ou Ronaldo pour Barcelone. Une identité forte façonnant l’histoire d’un sport qui, même si elle disparaît des radars à un moment, reste dans la mémoire collective.


©Abaca

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.