X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le nouvel uniforme de l'AC Milan casse les codes du traditionnel costume-cravate

Le nouvel uniforme de l'AC Milan casse les codes du traditionnel costume-cravate

Par Bérénice Marmonier , le 19 décembre 2016

Le nouvel habilleur officiel de l’AC Milan, Diesel, vient de présenter le nouvel uniforme des joueurs milanais. Son objectif ? Casser les règles très conformistes du football et de projeter les joueurs dans un univers plus rock. Le tout fait dans la capitale de la mode italienne.

Pour sa première collaboration avec un club de football, la marque italienne créée en 1978, Diesel, a vu les choses en grand. Et surtout différemment. Dévoilé dimanche 18 décembre au centre d’entraînement Milanello, le tout nouveau premier kit d’avant et d’après-match des joueurs de l’AC Milan marque une (énorme) rupture avec ce qui avait été fait avant par d’autres couturiers européens pour des clubs de football (Giorgio Armani pour le Bayern Munich, Hugo Boss pour le PSG et le Real Madrid…).

Les footballeurs du mythique club italien, qui sont arrivés ensemble dans leur nouvel habit de lumière à Milanello, ne portaient pas le traditionnel « costume-cravate ». La marque a plutôt opté pour un ensemble, plus rock, plus jeune et plus streetwear avec une veste cintrée à capuche, un T-shirt, un pull en cashmere, un Jogg-Jean noir (un basic chez Diesel) et d’imposantes chaussures en cuir avec zip. Que certains joueurs avaient déjà adopté. « J’apprécie porter quelque chose qui me ressemble plus qu’un costume-cravate, confie le joueur français de l’AC Milan M’Baye Niang. La tenue est confortable, agréable et ça nous différencie des autres équipes ». Même son de cloche du côté du capitaine Riccardo Montolivo : « Je l’aime beaucoup. Ce nouvel uniforme est une révolution dans le monde du football et il entraînera surement des chocs. Mais des chocs positifs ».

Une révolution. Et c’est le cas. Succédant au très long règne de Dolce & Gabbana (12 ans) en tant qu’habilleur officiel de l’AC Milan, Diesel a parié sur la rupture. Le fondateur de Diesel, Renzo Rosso, explique son choix : « Les footballeurs sont devenus des icônes, de vraies rock stars notamment depuis l’ère des réseaux sociaux. Je voulais les sortir des traditionnels costumes-cravates en leur offrant la possibilité de porter un ensemble plus informel, plus fun, plus rock ». Un partenariat initié par l’actuelle présidente du club Barbara Berlusconi : « Elle m’a demandé si je voulais me lancer dans cette aventure avec le Milan AC. Je lui ai dit que j’acceptais seulement si je pouvais faire quelque chose de révolutionnaire. Elle et son équipe ont accepté ».

Avec cette garde robe plus rock, l’objectif des dirigeants du club milanais était avant tout d’approcher la nouvelle génération de supporters. La cible numéro 1 de cette collaboration. Et avec ce partenariat, Diesel impose toujours plus ses propres règles. Qui est de « casser les codes de la mode ». Cette irruption dans le football, plutôt conservateur, sera certainement à double tranchant.

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.