X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le retour en grâce de la chaussure de marche

Le retour en grâce de la chaussure de marche

Par Astrid Faguer , le 22 décembre 2016

Qui aurait parié, il y a quelques années, que les bonnes vieilles chaussures des sommets envahiraient le terrain de la mode masculine ? Ou comment des montagnes jusqu’aux cours d’écoles, les hiking boots sont devenues un must ces dernières saisons.

Histoire. Difficile de tracer précisément la naissance des hiking boots tout au long de l’histoire du soulier, tant ces chaussures semblent mixer progressivement plusieurs esthétiques et s’inspirer à chaque fois davantage des nouvelles fonctionnalités proposées par d’autres – des modèles Rangers aux moins célèbres Tricounis. Reste que les deux principes de base qui définissent la ligne de ces gros souliers semblent se résumer à l’adhérence au sol (d’où les semelles esprit caoutchouc cranté) et au maintien de la cheville (maxi lacets, système de crochets autobloquants et scratchs de rigueur).

Un modèle phare ? Déjà, dans les années 90, on assiste à un premier engouement. Les marques fétiches s’appellent Caterpillar, Pataugas et Timberland  et jouent à l’envi la carte d’un style boyscout, militaire, randonneur et parfois même bad boy. Mais cela se passe surtout dans les cours de récré et l’enthousiasme – pourtant réel – ne parvient pas à convaincre l’ensemble des marques (tout positionnement compris) et des consommateurs. Il faut attendre les années 2010 et l’ère du tout confort à tout prix pour voir resurgir ce type de modèles sur les podiums et en boutiques.

Sur les podiums ? Exit le temps de l’inconfort. Aujourd’hui, les chaussures doivent être chaudes et résistantes, et le luxe c’est de le montrer. Chez les femmes, les talons ont perdu de la hauteur et les modèles sport envahissent petit à petit le marché. Chez l’homme, c’est le fonctionnel et le bien-être qui priment. Si l’on retrouve la bonne vieille chaussure de marche chez les géants du luxe – Hermès, Louis Vuitton et Berluti ces dernières saisons –, elle continue sur ses traces hybrides avec des modèles de ville qui fusionnent esprit rando et points forts véhiculés par les autres modèles phares du moment : l’ergonomie des sneakers ou la résistance d’un soulier de ville en cuir.

 

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.